Coopération franco-Béninoise: L’ambassadeur Marc Vizy échange avec Alain Orounla

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Coopération franco-Béninoise: L’ambassadeur Marc Vizy échange avec Alain Orounla


Le ministre de la Communication et de la Poste, Alain Orounla, a reçu en audience dans l’après-midi du vendredi 30 octobre, le nouvel ambassadeur de la France près le Bénin. Une occasion pour Marc Vizy de prendre contact avec le ministre et d’évoquer les probables chantiers de la coopération dans le domaine des médias.

LIRE AUSSI:  Rapport national sur le développement humain 2015: L’agriculture comme clé du développement

Marc Vizy, nouvel ambas-sadeur de la France près le Bénin est sorti satisfait de l’audience à lui accordée par Alain Orounla, ministre de la Communication et de la Poste, ce vendredi 30 octobre.
Il y était, selon ses dires, pour se présenter au ministre, après la remise des copies figurées de ses lettres de créance au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération. « J’ai remis les copies figurées de mes lettres de créance au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, ce qui me permet désormais de venir me présenter aux autres membres du gouvernement », a souligné Marc Vizy, très admiratif de la disponibilité du ministre.
« Nous avons pu parler du rôle du porte-parole du gouvernement. C’est la voix la plus autorisée pour parler des projets gouvernementaux. Ils sont nombreux et nous avons passé en revue un certain nombre et les possibilités de coopération et de partenariat avec mon pays. Dans le prolongement de ce qui a été fait par le ministre des Affaires étrangères il y a quelques jours, on a aussi parlé des prochains mois sur le plan politique », a informé Marc Vizy. Dans le secteur des médias, la France a des partenariats dans le domaine de la formation des journalistes, a indiqué l’ambassadeur qui a rappelé l’expérience du Togo.
D’après ses explications, il y a un programme important dans ce domaine, notamment l’échange de stagiaires…, qu’il entend évoquer à nouveau de façon beaucoup plus détaillée avec Alain Orounla.
Ce dernier n’a pas manqué de saluer la démarche de son hôte. « Je dois d’abord dire la fierté qui résulte de l’honneur que l’ambassadeur de France au Bénin nous fait, de nous rendre visite au ministère de la Communication et de la Poste »,
s’est réjoui Alain Orounla. Selon lui, la coopération entre le Bénin et la France a toujours été une coopération privilégiée. «L’ambassadeur vient de nous dire dans quelle mesure cette coopération sera renforcée. Il est l’ambassadeur d’un pays qui est très attentif à notre gouvernance. Nous avons échangé sur ces questions et sur les observations que les pays étrangers en général peuvent avoir à l’endroit de notre démocratie dont les mérites sont salués », confie le ministre porte-parole du gouvernement. Exprimant sa satisfaction, Alain Orounla indique : « C’est la preuve que nous sommes en phase et quand on est en phase à la veille d’événement important pour notre nation, il est tout à fait souhaité qu’il y ait des concertations, des échanges sans aucune contrainte pour qui que ce soit afin que les choses demeurent et s’améliorent ».

LIRE AUSSI:  Contentieux relatif à la mise en conformité: Bis repetita pour les partis de l’opposition

Magloire Dato souhaite le parrainage du ministre

Parmi les hôtes du ministre de la Communication et de la Poste figure Magloire Dato, consultant en communication politique et institutionnelle, auteur d’un livre intitulé ‘’La face cachée du président Patrice Talon’’. Il est allé au cabinet du ministre de la Communication et de la Poste pour lui présenter ce livre qui sera disponible dans les librairies du Bénin et de la France bientôt. Il laisse le soin aux populations de découvrir le contenu de son ouvrage. « Je laisse le peuple découvrir, je ne vais pas donner la quintessence, comme je l’ai déjà fait au ministre. Le ministre a été très attentif à notre démarche et a promis d’être le porte-parole au niveau des autorités béninoises pour nous soutenir dans l’initiative »,
indique-t-il. Dans cette même démarche, Nadjibatou Ibrahim, présidente du comité d’organisation du lancement du livre, souhaite le parrainage du ministre dans ce cadre. Selon ses propos, le soutien d’Alain Orounla ne leur fera pas défaut.