Coopération: Le nouveau pacte d’Agbénonci avec le corps diplomatique

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Coopération: Le nouveau pacte d’Agbénonci avec le corps diplomatique

Moment de convivialité mais aussi de solennité comme seuls les diplomates savent en avoir la combinaison, à l'occasion de ces voeux du Nouvel an

La tradition de la présentation des vœux du nouvel an au corps diplomatique et consulaire a été une fois encore respectée par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, samedi 21 janvier. Au-delà des vœux, c’est l’engagement de donner le meilleur pour le rayonnement du Bénin qui a été réitéré à l’occasion.

LIRE AUSSI:  3e sommet sino-africain de coopération: Peng Jingtao évoque l’intérêt de la rencontre pour le continent

 Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a voulu que la cérémonie de présentation des vœux du nouvel an au corps diplomatique et consulaire soit un moment de convivialité et y a mis les moyens. Il a même fait jouer son orchestre pour montrer combien les diplomates béninois savent joindre l’utile à l’agréable. Il a surtout su choisir le cadre pour cette « petite fête » devenue une tradition. Ces choix, justifiera le ministre Auurélien Agbénonci, ont été faits parce que au Bénin, « le corps diplomatique est une famille ». Membre de cette famille, il a exprimé à l’occasion combien heureux il est de se tenir aux côtés des autres acteurs « pour écrire de belles pages de l’histoire des relations entre leurs pays, institutions et son pays le Bénin ». Depuis 2016, ces pages s’écrivent si belles et l’encre continuera par mouiller le papier en 2023 pour des notes encore plus plaisantes, a laissé entendre le patron de la diplomatie béninoise. Aurélien Agbénonci a en effet rappelé à ses convives que «la diplomatie du Bénin sous le leadership du président Patrice Talon s’est engagée depuis 2016 dans la dynamique du rayonnement international et de la mobilisation des ressources nécessaires à son développement ». Sa mission à lui, précise-t-il, étant de tout faire pour porter un Bénin nouveau vers le monde et ramener le monde vers le Bénin. Après le premier mandat, poursuit-il, « plusieurs observateurs s’accordent pour dire qu’aujourd’hui le monde vient vers le Bénin et que le Bénin est présent au monde ». La destination Bénin est recherchée et les relations avec le pays sont de plus en plus privilégiées, indique le ministre. « Malgré les bouleversements qui ne cessent d’intervenir dans le contexte international, le Bénin a su réaliser d’importants acquis diplomatiques dont l’impact sur la vie économique du pays et le bien-être social des populations est palpable », analyse le ministre Agbénonci qui, fort de cette prouesse, s’engage à poursuivre sur ce même élan au cours de cette nouvelle année.

LIRE AUSSI:  Système des Nations unies au Bénin: Siaka Coulibaly reçu au ministère des Affaires étrangères

Diplomatie dynamique

Pour 2023, il s’agira pour la diplomatie béninoise non seulement de consolider les relations d’amitié et de coopération avec les partenaires traditionnels, mais aussi de nouer de nouveaux partenariats dans le but de diversifier les possibilités de valorisation des atouts économiques et culturels et les opportunités de mobilisation de ressources pour le financement de l’action du gouvernement, projette-t-il. Dans cette quête de performances nouvelles, le ministre des Affaires étrangères prend pour l’un des principaux piliers les chefs de missions diplomatiques et consulaires, les représentants des organisations internationales, sans oublier les ambassadeurs et hauts fonctionnaires de son ministère. « Les réalisations de la diplomatie béninoise n’ont pas été possibles sans vos appui et accompagnement sous diverses formes », reconnaît-il ensuite. Aussi, s’est-il engagé à continuer par écouter leurs conseils et à accueillir leurs critiques et suggestions pour l’amélioration de l’œuvre en cours. « Nous allons maintenir une diplomatie dynamique qui, cette année, devra explorer des horizons nouveaux », promet le ministre avant d’inviter ses hôtes à continuer à observer le Bénin et à poursuivre leurs contributions pour l’amélioration des conditions des populations. En réponse à ces vœux, l’engagement du corps diplomatique à travers son doyen d’âge, Rachid Rguibi, ambassadeur du royaume du Maroc près le Bénin, « très touché » par les mots du ministre Agbénonci. « Le corps diplomatique au Bénin est une vraie famille. Nous n’avons jamais vécu une vie aussi intense, aussi humaine et aussi proche qu’au Bénin », note le diplomate au nom de ses pairs. « Il fait bon vivre au Bénin avec des interlocuteurs de qualité… La disponibilité de cette équipe nous rend la vie facile. Nous sommes des observateurs avec un œil qui aime le Bénin et nous sommes là pour aider le Bénin », enchaîne Rachid Rguibi. Si l’action diplomatique au Bénin se porte aussi bien, c’est parce qu’elle est conduite et animée par « un interlocuteur de qualité avec une équipe d’une très grande valeur », reconnaît-il. « Nous sommes disposés à accompagner cette dynamique extraordinaire que connaît le Bénin, que nous vivons tous et dont nous sommes témoins. Le Bénin est sur le bon chemin et donne des éléments importants à la communauté internationale », conclut le doyen d’âge du corps diplomatique.

LIRE AUSSI:  Affaires étrangères: De fructueux échanges entre le ministre et le représentant résident de l’Uemoa

Les agapes

La soirée ne sera pas que dis[1]cours. Sous des airs assurés par le personnel du ministère à travers son orchestre, les diplomates ont partagé avec le ministre Agbénonci, des agapes aux saveurs locales. Dans l’écrin peu éclairé qui ceinturait la piscine du Novotel, on a pu apercevoir les bouteilles de vin se vider les unes après les autres, autant que les flûtes déposées mi- pleines et souvent récupérées sans leur précieux contenu déjà apprécié par le ministre et ses invités. La plus belle note de la soirée restera sans doute la prestation musicale du ministre Agbénonci lui-même, pour chan[1]ter de sa plus belle voix, un majestueux happy birthday à l’ambassadrice de l’Afrique du Sud. Et comme il est de coutume en de pareilles circonstances, les rythmes salsa, bachata et kizomba ont clôturé la soirée avec l’orchestre de la Police républicainenéquipe d’une très grande valeur », reconnaît-il. « Nous sommes disposés à accompagner cette dynamique