Coopération pour le développement: La France et la mairie de Porto-Novo explorent de nouveaux partenariats

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Coopération pour le développement: La France et la mairie de Porto-Novo explorent de nouveaux partenariats


L’ambassadeur de France près le Bénin, Marc Vizy et le directeur de l’Agence française de développement (Afd) Jérôme Bertrand-Hardy ont visité, lundi 31 mai dernier, plusieurs projets de développement, notamment touristiques pouvant apporter une plus-value à l’économie de la ville capitale. La délégation française a été conduite sur le terrain par le maire de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty.

LIRE AUSSI:  Résultats du Certificat d’études primaires session de juin 2016: Un taux national de 39,26% de réussite

L’Etat français finance à travers l’Agence française de développement (Afd) plusieurs projets à Porto-Novo. Il y a aussi des projets de coopération décentralisée entre la ville capitale et des collectivités françaises comme Cergy Pontoise. L’ambassadeur de France près le Bénin, Marc Vizy et le directeur de l’Agence française de développement (Afd) Bertrand-Hardy, à l’invitation du maire de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty, sont descendus sur le terrain, lundi 31 mai dernier, pour aller voir de près ces différents projets et voir également la possibilité de nouer d’autres partenariats. La visite de terrain a démarré par des échanges avec le maire dans son bureau. La délégation s’est ensuite rendue sur le site du projet Laboratoire d’innovation sociale (Labis), un projet d’insertion sociale des jeunes mis en œuvre en partenariat avec l’Ong Aide et action. Elle a visité plusieurs projets de la municipalité, en particulier le Jardin des plantes et de la nature (Jpn), une relique de la forêt sacrée recelant des arbres de plusieurs centenaires, des plantes médicinales, alimentaires et aromatiques et des espèces animales. Un jardin pouvant apporter une plus-value au tourisme à Porto-Novo mais qui nécessite des réaménagements. La visite du site a permis à la délégation française de voir de près la possibilité de nouer des partenariats avec le Jpn.
Poursuivant sa randonnée, Marc Vizy et sa suite ont parcouru le long de la berge lagunaire Est, c’est-à-dire le projet « Porto Novo Ville Verte ». Il s’agit d’un projet d’envergure, financé en grande partie par l’Afd et qui prépare Porto-Novo à la résilience au changement climatique à travers l’érection d’une promenade bien aménagée. Face à l’ampleur du projet, la délégation a jugé utile de prendre un mini-bateau pour visualiser les contours des 19 km de la promenade lagunaire composée de quatre séquences. Ce projet va à coup sûr apporter une plus-value à l’économie de la ville capitale, notamment dans son développement touristique.
La délégation a bouclé son périple par la visite à sa Majesté Toffa IX, roi de Porto-Novo et ensuite au centre Songhaï qui existe depuis 1984, un centre d’expérimentation qui promeut une approche intégrée d’agriculture, respectueuse de l’environnement de l’économie circulaire. L’ambassadeur de France près le Bénin se dit satisfait de cette visite riche de promesse de partenariats.
Le maire de Porto-Novo précise avoir sollicité cette visite de l’ambassadeur de France près le Bénin à Porto-Novo pour prospecter et voir d’autres projets notamment le Jpn. Selon lui, l’objectif de son conseil municipal est de redonner vie au Jpn qui a été d’abord la forêt sacrée du roi de Porto-Novo, puis ensuite le Jardin des Gouverneurs français. « Il y a dans le Jardin des essences qui n’existent nulle part sur le continent », a fait savoir le maire qui invite ses hôtes à aider la mairie à trouver l’expertise nécessaire pour la valorisation dudit jardin pour plus de visibilité.

LIRE AUSSI:  Autorisations de ratification d’accords de prêt au Parlement: 36,5 milliards F Cfa pour des logements sociaux et contre l’érosion côtière