Coopération Sud-Sud: Le renforcement de l’axe Bénin-Rwanda en question

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Coopération Sud-Sud: Le renforcement de l’axe Bénin-Rwanda en question

Alsa k. k. et Aurelien Agbénonci

Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a reçu en audience, jeudi 22 juillet dernier, Alsa Kirabo Kacyira, nouvelle ambassadrice du Rwanda près le Bénin. Au menu des échanges, le renforcement des liens de coopération entre les deux pays dans plusieurs secteurs.

LIRE AUSSI:  Tissus/Habillement: Vlisco lance les ‘’Nouvelles Traditions’’

Suite à la présentation de ses lettres de créance au chef de l’Etat, Patrice Talon, jeudi 22 juillet dernier, la nouvelle ambassadrice du Rwanda près le Bénin avec résidence à Accra, Alsa Kirabo Kacyira, a échangé dans la même journée avec le patron de la diplomatie béninoise, Aurélien Agbénonci. Occasion pour les deux personnalités d’examiner les voies et moyens pour renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays. « Je suis très honorée et heureuse pour l’accueil au Bénin. Déjà ce matin, j’ai reçu un accueil très chaleureux de la part du président de la République, Patrice Talon et je viens d’avoir une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères », a-t-elle déclaré à sa sortie d’audience. Elle note que le Bénin et le Rwanda ont mis en place un cadre de partenariat qu’il urge de passer en revue afin d’évaluer sa mise en œuvre. « La dernière séance d’évaluation de ce cadre de partenariat remonte à 2016 et je crois qu’il est temps de faire le bilan de la coopération pour voir comment aller de l’avant», a-t-elle fait comprendre.

LIRE AUSSI:  Législatives de 2023 : Le parti " Les Démocrates " obtient son récépissé définitif

Secteurs prioritaires

Alsa Kirabo Kacyira précise que le premier secteur prioritaire de coopération entre le Bénin et le Rwanda est le secteur de l’éducation. « Au cours de nos échanges, le ministre m’a fait part de l’intérêt particulier que le gouvernement du Bénin accorde à l’enseignement technique et la formation professionnelle dont l’objectif est de doter les citoyens béninois de compétences pratiques dans la perspective de développement du Bénin», fait-t-elle savoir. Elle souligne que le Rwanda a aussi investi énormément dans le secteur de l’éducation afin de pouvoir développer le pays. Le Rwanda, selon elle, est disposé à partager ses expériences dans le domaine éducatif avec le Bénin. Le deuxième secteur abordé par les deux personnalités est le tourisme. Où il y a beaucoup d’opportunités à explorer ainsi que des possibilités de collaboration et de partage d’expériences. Le troisième secteur, selon l’ambassadrice, est celui de l’économie numérique.
« C’est un secteur dans lequel il existe déjà un partenariat très avancé entre le Bénin et le Rwanda », a-t-elle rappelé. Concernant ce secteur, elle note que le Rwanda a appuyé le Bénin dans le cadre de la mise en œuvre des différents projets du numérique, notammanet la dématérialisation de l’administration publique. Et le dernier secteur de coopération sur lequel les deux diplomates se sont penchés est le secteur agricole.
« Nous avons vu qu’il y a des potentialités énormes dans le cadre de la culture du coton et du cajou au Bénin. Concernant le coton, le Bénin est passé du 4e rang au premier rang en l’espace de quatre ans sur le continent africain. Ce qui veut dire qu’il y a des opportunités dans ce secteur », a-t-elle apprécié. Elle poursuit qu’au Rwanda, l’accent est mis sur la productivité et le pays est passé en l’espace d’un temps réduit de la pénurie à l’abondance grâce au développement des systèmes de productivité.