Coopération transfrontalière: Le Bénin et le Togo signent un accord-cadre

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Coopération transfrontalière: Le Bénin et le Togo signent un accord-cadre


Le Bénin et le Togo ont signé, ce lundi 23 décembre, un accord cadre de coopération transfrontalière. Entre les deux pays, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour plus de partage, d’entente et de coopération. Ce nouveau cadre de coopération a été acté par les ministres des Affaires étrangères des deux pays, à Agoué.

LIRE AUSSI:  Campagne des élections communales et municipales: Emmanuel Tiando rappelle les obligations légales aux partis politiques

Entre le Bénin et le Togo, la coopération transfrontalière est appelée à se densifier à la faveur d’un accord cadre signé par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci et son homologue Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Togolais de l’extérieur. « Nous sommes là pour signer cet accord cadre, un outil essentiel et fondamental que nos pays ont élaboré en voulant se conformer à la charte de l’Union africaine qui demande à nos pays d’explorer toutes les possibilités qui s’offrent pour que le travail en commun se fasse dans les espaces transfrontaliers qui sont des espaces que les populations ont en partage », a indiqué le ministre béninois, reprécisant le cadre de l’accord, une fois les documents-supports signés. Sobre, mais solennelle, la cérémonie qui a consacré cette signature d’accord a connu la participation de délégations des deux pays et des autorités locales et déconcentrées, côté béninois.
La signature d’un tel accord s’impose pour le développement de ces deux nations dont les peuples sont fortement unis aussi bien par l’histoire que par un immense patrimoine culturel, fera observer le préfet du département du Mono, Komlan Senan Zinsou. Lequel développement passe, selon lui, autant par l’amélioration des performances agricoles que par un système de sécurité efficient et viable. « Aucune prouesse ne peut plus être réalisée sans des équipements modernes, la mutualisation des compétences, le renforcement des performances économiques et l’autonomisation des femmes, pilier par excellence de tout développement durable », souligne-t-il.
Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Togolais de l’extérieur ne dira pas le contraire. La proximité entre les deux pays n’est que spatiale, note-t-il d’entrée. « Outre le choix de la nature d’en faire des voisins immédiats, des liens historiques profonds et fraternels lient nos deux pays et nos deux nations et constituent l’arrière-plan et le socle motivationnel des relations de coopération », rappelle le ministre togolais. S’il n’a pas manqué de souligner le sens d’hospitalité légendaire du peuple béninois, Robert Dussey insiste aussi pour dire que « les relations de coopération des deux pays sont au cœur de cette rencontre ». Les gouvernements du Bénin et du Togo ont fait le meilleur choix de travailler à la densification des relations, salue-t-il. « Notre coappartenance à un même espace sous-régional et notre commune dépendance parfois commune vulnérabilité et défis communs nous imposent l’action dans la relation », expose le ministre togolais. « L’époque qui est le nôtre contraint les hommes et les Etats à la rencontre et nous n’avons le choix que de coopérer dans un agir-ensemble et c’est bien ce que le Bénin et le Togo font pour le bonheur de chacune de leurs populations », fait-il observer.

LIRE AUSSI:  Restitution de 26 œuvres culturelles du Bénin par la France : Patrice Talon à l’Elysée ce jour

Agir pour le vivre-ensemble

Pour le patron de la diplomatie béninoise qui a eu l’honneur, avant cette signature, de constater avec son collègue l’évolution des travaux de construction du poste de contrôle juxtaposé à la frontière de Hillacondji, cette signature est un instant de raffermissement des liens de coopération qui, chaque jour, donne la preuve de leur dynamisme. « Le travail qui nous est confié par nos chefs d’Etat respectifs est facilité par le fait que nous ayons cette fraternité, cette amitié, cette complicité qui nous permet de travailler pour le bien-être et le mieux-être des populations qui les ont élus », déclare-t-il. Apôtre d’une coopération renforcée pour une fraternité vécue pour l’épanouissement de nos populations, Aurélien Agbénonci rappelle que « l’accord cadre de coopération transfrontalière signée vient doter les relations entre les deux Etats de nouveaux cadres normatifs dans un temps historique où il nous faut coopérer plus pour le développement et l’intégration régionale et le bien-être des populations ».
Les deux pays ont des défis communs liés à l’émergence, condamnés qu’ils sont à être ensemble parce que les défis qui se posent à eux sont immenses et exigent que des responsabilités soient prises à temps. « La remarquable coopération entre les autorités des Etats du Bénin et du Togo » qu’il appelle de tous ces vœux s’étendra à tous les domaines, à telle enseigne que « un criminel qui va fuir le territoire béninois ne doit pas considérer que le Togo est un havre de paix pour lui et un malfaiteur qui quitterait une zone togolaise ne doit pas croire qu’au Bénin, il pourrait se réfugier », exhorte le ministre des Affaires étrangères. Les deux pays n’entendent pas en rester là. Les semaines à venir verront se concrétiser d’autres creusets au sein desquels les deux pays se proposent de travailler ensemble, de se donner la main pour relever les défis de développement qui se posent à eux.

LIRE AUSSI:  Cantines scolaires dans l’Atacora : l’accès au repas chaud assuré dans 632 écoles