Cosme Goundété, président de l’Oecca-Bénin: « L’expert-comptable ne coûte rien à l’entreprise »

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Cosme Goundété, président de l’Oecca-Bénin: « L’expert-comptable ne coûte rien à l’entreprise »


« Considérer que l’expert-comptable coûte cher à l’entreprise, c’est une image erronée », pense  Cosme Goundété, président de l’Ordre des experts-comptables et comptables agréés du Bénin (Oecca-Bénin) et président en exercice du Conseil permanent de la profession comptable (Cppc-Uemoa). Cette erreur, déplore-t-il,ne se fait généralement qu’au Bénin. Dans d’autres pays comme la Côte d’Ivoire, fait-il savoir, les entrepreneurs demandent plutôt ce qu’ils peuvent gagner en s’adressant à un cabinet d’expertise-comptable et non en se fixant sur le coût des prestations.

LIRE AUSSI:  Signature d’accord de prêt entre la BOAD et le Bénin 15 milliards de francs CFA pour le pavage et l’assainissement dans dix communes

« L’expert-comptable ne coûte rien du tout à l’entreprise », affirme le président de l’Ordre, avant de nuancer : « Il prendra certes des millions de francs mais ce ne sera jamais l’argent de l’entreprise ». Il explique que l’expert-comptable ne prend qu’un dividende, une part de ce qu’il apporte à l’entreprise en termes de valeur et c’est pour cela que l’inscription des honoraires d’un expert-comptable dans les charges dans la comptabilité n’est pas conforme.
Selon M. Goundété, c’est un secret de prospérité de se faire accompagner par un expert-comptable. « Ce professionnel de la comptabilité dira à l’entreprise comment se prémunir contre les risques de défaillance précoce, car la mortalité ‘’infantile’’ est très élevée dans la catégorie des jeunes entreprises », souligne-t-il. C’est lui qui fera de la micro-entreprise la petite et moyenne entreprise (Pme) puis la grande entreprise et finalement la multinationale, en l’aidant à sécuriser ses investissements, à payer le juste impôt à travers la vérité des déclarations fiscales et à grandir en conquérant des parts du marché, détaille-t-il. « C’est pour cela que nous revendiquons le statut d’actionnaire non inscrit», renchérit Cosme Goundété.
Il faut souligner que la dénomination « expert-comptable » n’est qu’une appellation simpliste de ce que fait réellement cet acteur majeur du monde des entreprises qui joue également le rôle d’expert en droit fiscal, en droit social, en droit des affaires mais aussi en économie.

LIRE AUSSI:  Microfinance au Bénin: Du financement de la dissémination de la stratégie d’assainissement du secteur

Claude Urbain PLAGBETO