Côte d’Ivoire : Grâce présidentielle pour Laurent Gbagbo

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Côte d’Ivoire : Grâce présidentielle pour Laurent Gbagbo


Le président ivoirien Alassane Ouattara a accordé la grâce présidentielle à son prédécesseur et ancien rival, Laurent Gbagbo. Le chef de l’État ivoirien l’a annoncé, ce samedi 6 août, dans son discours à l’occasion du 62e anniversaire de l’indépendance du pays.

« Dans le souci de renforcer la cohésion sociale, j’ai signé un décret accordant la grâce présidentielle à M. Laurent Gbagbo », a déclaré Alassane Ouattara.

Il dit avoir « également demandé qu’il soit procédé au dégel de ses comptes et au paiement de ses arriérés de rentes viagères ».

L’ancien président Laurent Gbagbo était sous le coup d’une peine de 20 ans de prison en Côte d’Ivoire suite aux événements post-électoraux ayant secoué le pays en 2010-2011 avec un bilan de 3000 morts.
Arrêté et conduit à la Cour pénale internationale, Laurent Gbagbo, accusé de crimes contre l’humanité, a été acquitté par la juridiction internationale en janvier 2019. Ce verdict est confirmé en appel, en mars 2021. Parallèlement, il a été également condamné par la justice de son pays.

LIRE AUSSI:  Le ministre des Affaires étrangères face aux ambassadeurs accrédités : Aurélien Agbénonci expose la nouvelle vision diplomatique du Bénin

Le président ivoirien Alassane Ouattara a accordé la grâce présidentielle à son prédécesseur et ancien rival, Laurent Gbagbo. Le chef de l’État ivoirien l’a annoncé, ce samedi 6 août, dans son discours à l’occasion du 62e anniversaire de l’indépendance du pays.

« Dans le souci de renforcer la cohésion sociale, j’ai signé un décret accordant la grâce présidentielle à M. Laurent Gbagbo », a déclaré Alassane Ouattara.

Il dit avoir « également demandé qu’il soit procédé au dégel de ses comptes et au paiement de ses arriérés de rentes viagères ».

L’ancien président Laurent Gbagbo était sous le coup d’une peine de 20 ans de prison en Côte d’Ivoire suite aux événements post-électoraux ayant secoué le pays en 2010-2011 avec un bilan de 3000 morts.
Arrêté et conduit à la Cour pénale internationale, Laurent Gbagbo, accusé de crimes contre l’humanité, a été acquitté par la juridiction internationale en janvier 2019. Ce verdict est confirmé en appel, en mars 2021. Parallèlement, il a été également condamné par la justice de son pays.

LIRE AUSSI:  Championnat régional Handisport challenge: Le Bénin reçoit la Côte d’Ivoire