Cotonou : Le calvaire des usagers du tronçon Akogbato

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Cotonou : Le calvaire des usagers du tronçon Akogbato


Les usagers face à l’eau

La voie menant à Akogbato dans le 12ème arrondissement de Cotonou constitue un véritable casse-tête pour les usagers de ce quartier. Pour entrer dans ce quartier c’est la croix et la bannière. A l’origine de cette situation désagréable, l’état du tronçon qui mène dans ce quartier, passant par le Collège d’enseignement général (Ceg) Entente. Autrefois occupés par les populations, les abords du bas-fond de ce tronçon ont été dégagés par le préfet du département du Littoral, Modeste Toboula, dans le cadre de l’opération de déguerpissement initiée dans les villes du Bénin. C’était le jeudi 31 mai 2018 dernier. Plus rien n’existe désormais sur le couloir de l’eau dans les environs de ce quartier. Depuis lors, l’eau a retrouvé son passage normal, compliquant le passage aux usagers.

C’est la peur dans l’âme que les motocyclistes parviennent à traverser ces étangs d’eau profonds par endroits. Les piétons sont contraints de se déchausser aux abords avant de traverser. Le spectacle depuis plus de deux semaines sur ce tronçon est désolant. Néanmoins, certains enfants présents à longueur de journée à ce niveau, apportent leur aide aux motocyclistes qui le souhaitent. Il leur est aussi loisible de trainer les motos dans l’eau moyennant quelques pièces, en guise de récompense. L’état de la voie nécessite une action des autorités, pour épargner les habitants du quartier Akogbato et tous les usagers de ce tronçon des peines quotidiennes. Plusieurs usagers ont témoigné qu’ils ne sont plus en mesure de prendre par ce tronçon. Mais cette option rallonge la distance qu’ils parcourent habituellement pour aller à leurs différents lieux de travail.  

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: La 1re session ordinaire de 2021 s’ouvre le 1er avril

                            

 

Les usagers face à l’eau

La voie menant à Akogbato dans le 12ème arrondissement de Cotonou constitue un véritable casse-tête pour les usagers de ce quartier. Pour entrer dans ce quartier c’est la croix et la bannière. A l’origine de cette situation désagréable, l’état du tronçon qui mène dans ce quartier, passant par le Collège d’enseignement général (Ceg) Entente. Autrefois occupés par les populations, les abords du bas-fond de ce tronçon ont été dégagés par le préfet du département du Littoral, Modeste Toboula, dans le cadre de l’opération de déguerpissement initiée dans les villes du Bénin. C’était le jeudi 31 mai 2018 dernier. Plus rien n’existe désormais sur le couloir de l’eau dans les environs de ce quartier. Depuis lors, l’eau a retrouvé son passage normal, compliquant le passage aux usagers.

C’est la peur dans l’âme que les motocyclistes parviennent à traverser ces étangs d’eau profonds par endroits. Les piétons sont contraints de se déchausser aux abords avant de traverser. Le spectacle depuis plus de deux semaines sur ce tronçon est désolant. Néanmoins, certains enfants présents à longueur de journée à ce niveau, apportent leur aide aux motocyclistes qui le souhaitent. Il leur est aussi loisible de trainer les motos dans l’eau moyennant quelques pièces, en guise de récompense. L’état de la voie nécessite une action des autorités, pour épargner les habitants du quartier Akogbato et tous les usagers de ce tronçon des peines quotidiennes. Plusieurs usagers ont témoigné qu’ils ne sont plus en mesure de prendre par ce tronçon. Mais cette option rallonge la distance qu’ils parcourent habituellement pour aller à leurs différents lieux de travail.  

LIRE AUSSI:  Trafic de cartes de vaccination anti-Covid 19: Une répression « sans état d’âme » annoncée