Couffo: Bruno Amoussou appelle à la remobilisation autour du Ravip

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Couffo: Bruno Amoussou appelle à la remobilisation autour du Ravip


Bruno Amoussou, lors de son enrolement pour le Ravip

Le président de l’Union fait la nation (Un) et président du bloc majoritaire des députés soutenant les actions du gouvernement, Bruno Amoussou, s’est fait enrôler, jeudi 5 avril dernier à Aplahoué, chef-lieu du département du Couffo. En choisissant de se prêter aux opérations du Recensement administratif initial à vocation d’identification de la population (Ravip), le député entend remettre la pression sur les retardataires et rappeler les élus à leur devoir de sensibilisation. « Je savais que l’opération allait s’essouffler aux derniers moments et qu’il fallait que certains responsables viennent réactiver l’engouement, demander aux populations de venir se faire enregistrer et c’est pour cela que je suis là », a-t-il justifié en précisant que le choix d’Aplahoué n’est pas anodin. « J’y suis né et si je ne me faisais pas enrôler, ajoutera-t-il, je serais un mauvais citoyen qui ferait du tort à notre pays par rapport à cet instrument de développement qu’est le Ravip ». 

A la suite de son enrôlement, Bruno Amoussou a pris part à la salle de conférences de la préfecture d’Aplahoué, à une séance d’échange visant à améliorer le taux d’enrôlement dans le département. Au cours de cette rencontre présidée par le préfet Christophe Mègbédji, Bruno Amoussou fera savoir qu’à la date du 31 mars dernier, le Couffo occupait le 9e rang dans le classement départemental par rapport aux taux d’enrôlement. Pour lui, il faut aller au-delà de cette performance qu’il juge moyenne. Et pour ce faire, il a invité les maires, les chefs d’arrondissement, les chefs de village et de quartier à reprendre les activités de sensibilisation des populations et à remonter vers les députés et le préfet, les difficultés rencontrées sur le terrain en vue d’une synergie d’action. A son tour, le préfet insistera sur cette approche avant d’annoncer l’instauration de prix devant gratifier les meilleurs taux d’enrôlement par rapport à la performance nationale. Trois prix sont prévus pour récompenser les maires et une dizaine d’autres pour les chefs d’arrondissement. « Les prix seront consistants », gage-t-il?