Coup de filet de la Police à Porto-Novo: Un malfrat arrêté et des motos saisies

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Coup de filet de la Police à Porto-Novo: Un malfrat arrêté et des motos saisies


Un malfrat interpellé avec un pistolet de fabrication artisanale chargé de munitions et deux motos dames saisies. C’est le bilan de l’opération coup de poing menée, la semaine dernière, par les éléments du commissariat de police du cinquième arrondissement de Porto-Novo. Le délinquant arrêté, arme au poing et prêt à dégainer, serait  le cerveau d’un vaste réseau de gangsters et de receleurs qui trouble la quiétude des populations de Porto-Novo et ses environs.

LIRE AUSSI:  Développement économique: Les choix de politiques pertinents du Pag

Plusieurs personnes dont des professionnels des médias exerçant dans la ville capitale ont vu leurs motos emportées ces derniers jours soit à travers des actes de braquage ou des cambriolages de leurs maisons. Cette escalade d’insécurité a poussé les responsables de la Police républicaine au niveau de la ville à dynamiser davantage les patrouilles surtout nocturnes. Des actions qui viennent de payer avec l’interpellation de ce présumé hors-la-loi.
Tout est parti, informent des sources policières, du flair d’une équipe de patrouille motorisée qui a constaté trois individus suspects en train d’émettre des appels sans cesse dans une totale discrétion à la hauteur de la rue pavée menant au marché Ouando du côté du boulevard du cinquantenaire. Le comportement bizarre de ces individus a suscité une intervention des policiers qui les ont interpellés et arrêté l’un d’eux. Les deux autres éléments du gang ont profité de l’obscurité pour se volatiliser dans la nature, laissant derrière eux deux motos dames. Une fouille corporelle minutieuse du délinquant, conduit au commissariat de Police, a permis de retrouver sur lui un pistolet double canon de fabrication artisanale, prêt à usage, et quatre cartouches secours de calibre douze millimètres, le tout soigneusement caché dans la poche gauche de son pantalon, informent des sources proches du commissariat de Police de Ouando.
Passé à l’interrogatoire, le délinquant, la trentaine environ, n’aurait pas hésité à passer aux aveux. Il aurait craché le morceau en avouant qu’il était en train de finaliser avec ses deux acolytes en fuite et activement recherchés par la police, une opération de braquage cette nuit-là. Le délinquant a cité également le nom du receleur à qui il livre les objets volés. Ce dernier a été aussi interpellé et gardé  à vue au commissariat de police pour les besoins de l’enquête avant leur présentation au procureur de la République près le Tribunal de première instance de première classe de Porto-Novo.

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Louis Vlavonou rend compte de sa gestion le 29 avril prochain