Coupe de la Fédération béninoise de tennis: Sylvestre Monnou et Espérance Follykoué enlèvent les trophées

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Coupe de la Fédération béninoise de tennis: Sylvestre Monnou et Espérance Follykoué enlèvent les trophées


Terminus, tout le monde descend ! La Coupe de la Fédération béninoise de Tennis a connu son épilogue, samedi 20 mars dernier, à Cotonou, avec la victoire de Sylvestre Monnou chez les hommes et de Espérance Follykoué chez les dames.

LIRE AUSSI:  Crise du football au Bénini: Mission d’information et de sensibilisation du CRO à Pobè

Face à Sodick Noudogbessi, révélation du tournoi en finale, le numéro 1 du Bénin chez les hommes a dû sortir le grand jeu pour remporter la partie par le score de deux sets à 0 (6/1; 6/3). Dans la catégorie des dames, tombeuse de Eméline Honfoga en finale par le même score (6/1 ; 7/6), Espérance Follykoué, après trois années d’absence sur les courts de tennis, a réussi à monter sur la haute marche du podium. Au terme des matchs, les deux tennismen ainsi que tous les athlètes qui ont atteint les demi-finales sont repartis avec des trophées et des enveloppes financières.

Avant la remise des lots, Mohamed Aboubakari, vice-président de la Fédération béninoise de Tennis (Fbt), a félicité tous les athlètes qui ont atteint les quarts de finale de cette compétition. Selon lui, ce tournoi initié par la Fbt vient remettre les tennismen en jambes. « L’année est ainsi lancée et toutes les compétitions prévues auront lieu», a-t-il déclaré. Pour Bernadin Codjo, secrétaire général de la Fédération béninoise de Tennis et président du comité d’organisation, ce tournoi a vu émerger des talents et confirmer d’autres.

LIRE AUSSI:  Fédération béninoise de basket-ball: Ismahinl Onifadé élu président

Appréciant le niveau technique des matchs, il se dit heureux de la performance des athlètes après la longue trêve occasionnée par le coronavirus. « Je suis satisfait qu’après une année sportive blanche due à la pandémie, nous avons vu des révélations comme les jeunes Sodick Noudogbéssi et Christian Dhossou qui ont bousculé la hiérarchie », a-t-il indiqué.

Par Christian HOUNONGBE