Coupe Du Monde Russie 2018: Clap de fin pour deux cracks du cuir rond

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Coupe Du Monde Russie 2018: Clap de fin pour deux cracks du cuir rond


Cristiano Ronaldo et Lionel Messi

Le Mondial russe laisse bien un goût d’inachevé à Lionel Messi et à Cristiano Ronaldo. Attendus comme des maîtres à jouer de leur sélection, ils n’auront plus l’occasion de faire rêver les amateurs du cuir rond dans cette compétition et peut-être pour les prochaines éditions.

LIRE AUSSI:  Cyclisme: Vague de nominations pour un meilleur rayonnement du vélo béninois

Ils auront connu tous deux un éprouvant huitième de finale avec à la clé une élimination pour leur équipe. L’Abiceleste et la Seleçao sortent de la Coupe du monde 2018 sans avoir atteint l’ultime objectif. Lionel Messi et Cristiano Ronaldo n’ont pas fait mieux en s’inclinant respectivement devant L’Uruguay et la France, samedi 30 juin dernier. Les mêmes revers si l’on s’en tient aux faits de jeu. A quelques différences près, leurs sorties de la compétition s’avoisinent. L’Argentine sort grâce aux performances de Kylian Mbappé dont le parcours ressemble étrangement à celui de ces deux icônes du football à leurs débuts respectifs. A lui tout seul et avec la vista d’un Benjamin Pavard tout aussi jeune, la France élimine l’Argentine avec presque la ‘’manita’’ (4-3).
Le Portugal le sera par ailleurs sous la férule d’un joueur plus expérimenté au talent aguichant. Edinson Cavani alias El Matador, avec un doublé, s’offre le scalp d’une formation portugaise qui aura tout tenté pour revenir au score comme elle l’a fait avec Pepe un peu plus tôt (2-1).
Ces échecs sonnent comme le chant du cygne de deux cracks du cuir rond à la compétition reine en matière de football. A 31 ans pour l’Argentin et 33 ans pour le Portugais on les imagine mal enfiler encore les crampons pour le Mondial qatari dans quatre ans. Déjà, Lionel Messi qui était revenu sur sa décision de prendre sa retraite internationale après l’échec de la dernière finale de Coupe du monde au Brésil semble annoncer les couleurs en agitant ses adieux à l’Abiceleste en cas de contre-performances avant même le début du Mondial russe. Une hypothèse qui n’est pas à écarter à voir toutes les mauvaises passes qu’il connaît avec l’équipe nationale dans les grandes compétitions. Avec trois finales de Copa America et une finale de Coupe du monde perdues, il est peu évident qu’on le revoie avec le maillot bleu argenté à la prochaine Coupe du monde, encore moins à la prochaine Copa America. Comparativement à Cristiano Ronaldo qui reste sur une victoire en Coupe d’Europe des Nations avec la Seleçao en plus des cinq ballons d’or qu’il compte à son palmarès tout autant que lui et les trophées de la Ligue des champions, La Pulga n’a pas pu goûter à la joie de soulever un trophée majeur avec sa sélection à part la médaille d’or olympique. Une situation qui lui laissera bien un goût d’inachevé s’il venait à mettre un terme à sa carrière internatioanle. Dans le cas de figure, une victoire en Copa America ne sera définitivement qu’un rêve chimérique pour lui.
Cristiano Ronaldo qui durant toute sa carrière s’est illustré comme un compétiteur hors-pair dont le sens de la gagne semble inégalé, ne saura guère résister une fois à l’appel de la sélection même s’il a très peu de chances de participer à l’odyssée qatarie avec l’âge qu’il est censé avoir pendant cette compétition (37 ans).
Tout compte fait, ces deux joueurs ne tarderont pas à passer le témoin et les revoir encore longtemps sur les pelouses sous les couleurs de leur pays n’est pas une certitude.
Une nouvelle ère s’ouvre sans doute pour de jeunes talents au cran de Kylian Mbappé.

LIRE AUSSI:  Jeux universitaires du Bénin: Les fruits ont tenu la promesse des fleurs