Cour suprême: Onésime Madodé et Innocent Avognon prennent officiellement fonction

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Cour suprême: Onésime Madodé et Innocent Avognon prennent officiellement fonction


Onésime Madodé

Le président de la Cour suprême, Ousmane Batoko a présidé, ce jeudi 12 avril, deux audiences au cours desquelles il a reçu le serment d’Onésine Madodé et d’Innocent Avognon, respectivement procureur général et président de la chambre judiciaire de la Cour suprême. Les audiences se sont déroulées en présence du ministre chargé de la Justice, Me Joseph Djogbénou.

LIRE AUSSI:  Organisation des législatives du 26 avril :La CENA sollicite l’accompagnement des acteurs politiques

Onésime Gérard Madodé et Innocent Sourou Avognon sont entrés, depuis ce jeudi 12 avril, dans leurs nouvelles charges à la Cour suprême. Le premier comme procureur général près la Cour suprême et le second en qualité de président de la chambre judiciaire de la Cour suprême. Les deux hauts magistrats, nommés en Conseil des ministres du mercredi 21 février dernier, ont prêté, hier, tour à tour et au cours de deux audiences distinctes, le serment prévu à cet effet.
Les deux serments ont été reçus par le président de la Cour suprême, Ousmane Batoko. Il a félicité les récipiendaires pour leur brillante nomination ; laquelle est le couronnement, pour chacun deux, de plus de trois décennies de dur labeur, de rigueur et d’engagement au profit du droit. Il a salué le parcours exceptionnel des deux hauts magistrats qui se retrouvent chacun dans son marigot. Onésime Gérard Madodé aura totalisé, sur ses trente ans de carrière, plus de 22 ans dans la fonction de ministère public, c’est-à-dire comme procureur de la République notamment aux tribunaux de Lokossa, de Porto-Novo et de Cotonou et depuis 2010 comme avocat général près le parquet général près la Cour suprême.
Innocent Avognon, quant à lui, a connu aussi un parcours élogieux. Il a passé trente ans sans discontinuité comme magistrat de siège. Il a été juge d’instruction puis pendant dix ans président du tribunal de première instance de Cotonou avant d’être promu ensuite président de la Cour d’appel d’Abomey. Innocent Avognon sera ensuite nommé conseiller à la chambre judiciaire de la Cour suprême où il a occupé diverses positions. Et ceci jusqu’à sa nomination le 21 février dernier comme président de la chambre judiciaire de la Cour suprême. Le président Ousmane Batoko a invité les jeunes magistrats à s’inspirer du modèle qu’incarne Innocent
Avognon, un homme calme, discret mais rigoureux dans le travail.
Très fier de ces deux promotions « méritées », le président Ousmane Batoko n’a pas manqué de mettre l’accent sur la place importante qu’occupe la chambre judiciaire de la Cour suprême et le parquet général près la haute juridiction dans l’Etat de droit, la démocratie et la consolidation de la paix sociale. Il se dit d’ores et déjà rassuré que la mission est déjà une réussite pour les nouveaux récipiendaires très dévoués à servir le droit et la justice du Bénin.
Mais avant le président de la Cour suprême, l’honneur a échu au ministre de la Justice, Me Joseph Djogbénou de prendre ses réquisitions pour l’installation de
Onésime Madodé en qualité de nouveau procureur général près la Cour suprême. Aussitôt installé, Onésime Madodé fera son baptême de feu dans ses nouvelles charges. Il a aussitôt pris place à son siège de procureur général pour requérir l’installation du nouveau président de la chambre judiciaire de la Cour suprême.

LIRE AUSSI:  Signature du MCA 2: Plus de 200 milliards F CFA pour financer l’énergie