Couverture sanitaire universelle : cap sur la contribution du secteur sanitaire privé

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Couverture sanitaire universelle : cap sur la contribution du secteur sanitaire privé

Couverture sanitaire universelle

En partenariat avec le gouvernement, la Plateforme du secteur sanitaire privé organise, du lundi 8 au vendredi 12 novembre, la deuxième édition de Bénin santé. C’est en présence de sa collègue des Affaires sociales et de la Microfinance, que le ministre de la Santé a procédé, mercredi 10 novembre dernier, au lancement officiel de cette édition placée sous le thème : « Contribution du secteur privé à la réalisation de la couverture sanitaire universelle (Csu) ».

LIRE AUSSI:  Campagne de don de sang: Benjamin Hounkpatin invite les populations au geste utile

Grand carrefour de réflexions et d’échanges, Bénin santé 2021 prend ses quartiers au palais des Congrès à Cotonou, du 8 au 12 novembre, avec le défi pour le secteur privé de prendre sa part dans la réalisation de la couverture sanitaire universelle.
Au programme, des ateliers de formation et des master class afin de renforcer les connaissances et les compétences des prestataires publics et privés pour l’amélioration de la qualité des services offerts ; un salon international d’exposition d’équipements sanitaires qui va ouvrir des opportunités de renforcement du plateau technique des établissements sanitaires ; un hackathon pour rappeler et inciter à amplifier toutes les réponses aux divers défis via des solutions alimentées par l’innovation technologique ;
et un symposium autour du thème : « Les réformes du secteur de la santé et la place du secteur privé dans l’offre et l’achat des services de soins ».
En tout, 25 communications réparties en 11 sessions pour mettre en exergue la nécessité pour les acteurs des secteurs public et privé de travailler main dans la main afin de rendre possible la couverture sanitaire universelle.
A en croire Dr Lucien Dossou-Gbété, président de la Plateforme du secteur sanitaire privé, la couverture sanitaire universelle est l’organisation de tous les services de santé de manière à garantir aux individus et aux collectivités l’accès à des services de santé de qualité ; que ces services soient promotionnels, préventifs, curatifs, adaptatifs ou palliatifs. « C’est dans une démarche citoyenne que le secteur privé de la santé au Bénin vient prendre sa part dans la réflexion et montrer les opportunités qu’il offre pour contribuer à la réalisation de la couverture sanitaire universelle au Bénin d’ici 2030 », explique-t-il avec une mention spéciale au gouvernement béninois et aux partenaires, en l’occurrence l’Ong Bénin Santé+, l’Usaid et l’Oms… Représentant l’ambassadeur des Usa au Bénin, Karen de Andrade reconnaît les efforts consentis par les autorités béninoises et toutes les autres parties prenantes dans le cadre de la mise en œuvre du programme Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch), qui est un instrument de promotion de la couverture sanitaire universelle. « La réussite d’un tel programme requiert l’implication active des acteurs du secteur privé. C’est pourquoi, je salue la tenue du présent événement qui vous donne l’opportunité d’échanger sur la contribution du secteur privé à la Csu, d’identifier les défis et les solutions possibles à mettre en œuvre pour renforcer le partenariat public-privé au profit de la Csu au Bénin », relève-t-elle.

LIRE AUSSI:  Mise en œuvre efficace de la PTME: CeRADIS-ONG œuvre pour l’atteinte des objectifs

Agir ensemble

Représentant résident par intérim de l’Organisation mondiale de la Santé, Mamoudou Harouna Djingarey, trouve actuel et avenant le thème de cette édition centrée sur le partenariat public-privé pour la couverture sanitaire universelle (Csu).
« Les défis sont énormes mais je suis sûr qu’ensemble, nous allons les relever », assure-t-il.
A Véronique Tognifodé, ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, d’ajouter : « C’est ensemble que nous pouvons bâtir un système sanitaire doté des ressources dont il a besoin pour la réalisation de la couverture sanitaire universelle au Bénin ». A l’en croire, l’objectif de Bénin Santé 2021 cadre avec la vision du gouvernement qui rend progressivement possible la couverture sanitaire à toutes les couches de la société avec le concours du secteur privé.
Benjamin Hounkpatin, ministre de la Santé, certifie: « Dans la dynamique de la couverture sanitaire universelle, le gouvernement a rendu l’assurance maladie obligatoire à compter du 1er janvier 2022. Je puis vous assurer que le gouvernement a fait l’option d’une implication intelligente et continue du secteur sanitaire privé dans cette dynamique ». Il exhorte donc la plateforme à faire du secteur sanitaire privé un puissant maillon de promotion de la Csu.

LIRE AUSSI:  Campagne de don de sang: Benjamin Hounkpatin invite les populations au geste utile