Covid-19 : Les troubles dépressifs en forte augmentation

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Actualités, Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Covid-19 : Les troubles dépressifs en forte augmentation


Les premières estimations mondiales de l’impact de la pandémie de Covid-19 sur la santé mentale en 2020 révèlent que 53 millions de cas supplémentaires de trouble dépressif majeur étaient dus à la pandémie. Les résultats proviennent d’une étude réalisée par The Lancet dans plus de 200 pays et territoires.

LIRE AUSSI:  Marathon de Porto-Novo: La 4e édition annoncée pour le 8 août prochain

La Covid-19 n’a pas fini de dévoiler ses effets sur la santé et l’économie. Selon une étude publiée, la semaine dernière par The Lancet, 53 millions de cas supplémentaires de trouble dépressif majeur et 76 millions de cas de troubles anxieux dans le monde étaient dus à la pandémie en 2020. Les cas de troubles dépressifs majeurs et de troubles anxieux ont augmenté de plus d’un quart dans le monde en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19. « En 2020, les cas de troubles dépressifs majeurs et de troubles anxieux ont augmenté respectivement de 28 % et 26 %. Les femmes étaient plus touchées que les hommes et les plus jeunes étaient plus touchés que les groupes plus âgés. Les pays avec des taux d’infection élevés au Covid-19 et des réductions importantes des mouvements de personnes – une conséquence de mesures telles que les fermetures d’écoles et les fermetures d’écoles – ont connu les plus fortes augmentations de la prévalence des troubles dépressifs majeurs et des troubles anxieux », précisent les auteurs. Selon l’auteur principal, Dr Damian Santomauro, du Queensland Center for Mental Health Research, School of Public Health, même avant la pandémie, les systèmes de soins de santé mentale de la plupart des pays manquaient de ressources et étaient désorganisés dans leur prestation de services. Jusqu’à présent, aucune étude n’avait analysé l’impact mondial de la pandémie de Covid-19 sur la prévalence des troubles dépressifs majeurs et des troubles anxieux en 2020. L’étude a pris en compte 204 pays et territoires en 2020. La Covid-19 a exacerbé de nombreuses inégalités existantes et les déterminants sociaux de la maladie mentale. Malheureusement, pour de nombreuses raisons, les femmes étaient toujours plus susceptibles d’être plus touchées par les conséquences sociales et économiques de la pandémie. Des responsabilités supplémentaires en matière de soins et de ménage ont tendance à incomber aux femmes, et parce que les femmes sont plus susceptibles d’être victimes de violence domestique, qui a augmenté à différents stades de la pandémie. Les auteurs reconnaissent que leur étude a été limitée par un manque de données de haute qualité sur les effets de la pandémie de Covid-19 sur la santé mentale dans de nombreuses régions du monde, en particulier les pays à revenu faible et intermédiaire.

LIRE AUSSI:  Recrudescence des cas de Covid-19: Patrice Talon : « Vaccinons-nous ! »