COVID-19: L’Oms craint le cas indien pour l’Afrique

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur COVID-19: L’Oms craint le cas indien pour l’Afrique


La probable nouvelle vague de Covid-19 qui se dessine en Afrique rend frileuse l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) en Afrique qui multiplie les appels à renforcer les actions et mesures contre la pandémie dans les pays afin que le continent ne bascule pas dans la même situation que l’Inde.

LIRE AUSSI:  Vaccination contre la Covid-19: 72 869 doses administrées (22 221 personnes complétement vaccinées) 


Le nouveau boom des cas de Covid-19 dans les pays africains inquiète l’Organisation mondiale de la Santé (Oms). Elle redoute que la situation ne s’aggrave, ne dérape et qu’au final, l’Afrique ne vive, elle aussi, la situation que traverse actuellement le peuple indien. « Dans les pays africains, il y a désormais eu (plus de) 4,6 millions de cas de Covid-19 et (plus de) 124 mille vies ont été perdues à cause de ce virus. Comme le reste du monde, nous observons avec beaucoup d’inquiétudes la triste situation en Inde. Ici, sur le continent africain, une augmentation des cas est possible. L’Afrique du Sud a enregistré 2000 cas en une journée et environ 10 autres pays signalent une tendance à la hausse », s’inquiète Dr Matshidiso Rebecca Natalie Moeti, directrice régionale de l’Oms pour l’Afrique, dans une récente déclaration.
Elle fait le bilan sommaire du taux de couverture vaccinale contre la pandémie sur le continent. Un taux très insignifiant au regard des chiffres avancés par la directrice régionale de l’Oms pour l’Afrique. « Avec les retards d’approvisionnement et les pénuries de vaccins, les pays africains accusent davantage de retard avec le reste du monde dans le déploiement des vaccins contre la Covid-19 en comptant pour seulement 1 % des vaccins administrés dans le monde, contre 2 % il y a quelques semaines », regrette la première responsable de l’Oms pour l’Afrique. Face à cette situation, elle appelle les pays et les partenaires à l’action notamment, vacciner les populations afin d’éviter que le mal ne prenne une autre proportion.
« Seulement, environ la moitié des 37 millions de doses envoyées au continent ont été administrées jusqu’à présent. Nous devons utiliser toutes les doses à disposition pour vacciner les populations. Nous appelons les partenaires et les pays à travailler ensemble pour rapidement renforcer les capacités de soins cliniques et intensifs. Cela servira contre la Covid-19 et d’autres troubles médicaux graves. Si nous nous préparons maintenant, nous n’en paieront pas le prix plus tard», avertit Dr Matshidiso Rebecca Natalie Moeti.

LIRE AUSSI:  Vaccination contre la Covid-19: 72 869 doses administrées (22 221 personnes complétement vaccinées)