Création d’un établissement public à caractère intercommunal: Pour le développement commun de Malanville et Karimama

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Création d’un établissement public à caractère intercommunal: Pour le développement commun de Malanville et Karimama


L’évaluation de la mise en œuvre des actions en vue de la création d’un Etablissement public à caractère intercommunal (Epci) entre Malanville et Karimama était, mardi 8 septembre dernier, au centre d’un atelier. Organisée à Malanville par l’Association pour la promotion de l’intercommunalité dans le département de l’Alibori (Apida), la rencontre a été présidée par la direction de la Promotion du développement local et de la Coopération décentralisée du ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale.

LIRE AUSSI:  Liberté de la presse à l’ère du numérique: Les professionnels des médias échangent autour des goulots d’étranglement


Les communes de Malanville et de Karimama s’apprêtent, à travers la création d’un Etablissement public à caractère intercommunal (Epci), à oeuvrer en commun en vue du développement dans bien de domaines ou secteurs d’activités. C’est au niveau de la Communauté d’intérêt de la Vallée du Niger (Civn) devenue la Communauté des communes de la Vallée du Niger (Ccvn). L’Association pour l’intercommunalité des communes du département de l’Alibori (Apida) a initié, mardi 8 septembre dernier à Malanville, un atelier pour procéder à l’évaluation des actions entreprises afin que le processus prenne définitivement corps.
Le maire de Malanville, Guidami Gado, n’a pas caché ses espoirs par rapport au profit que sa commune et celle de Karimama pourraient tirer de ce processus. Selon lui, son aboutissement permettra à ces deux communes de dynamiser leur union autour d’intérêts communs susceptibles de les faire avancer d’autant qu’elles partagent plusieurs ressources endogènes. En attendant, les deux communes s’engagent à faire de la vallée du Niger un territoire de référence en matière de production de riz, maraîchère, animale et halieutique. Elles espèrent assurer le désenclavement de ses localités, puis valoriser et contribuer à leur rayonnement sur les plans culturel, social et économique. Leur ambition est également de développer les potentialités touristiques de la vallée du Niger.
Les travaux de l’atelier ont consisté en la présentation des modalités de création des Epci, notamment les dispositions clés de la loi et de son décret d’application. Ce fut également l’occasion pour fixer les participants sur le niveau atteint par la Civn dans le processus de création de l’Epci. La validation des compétences à transférer à l’établissement en création puis de la feuille de route pour la suite du processus n’a pas été occultée.
Outre les maires Guidami Gado de Malanville et Soulé S. Issifou de Karimama, la rencontre a connu la présence d’autres élus et des cadres techniques des deux communes.

LIRE AUSSI:  Liberté de la presse à l’ère du numérique: Les professionnels des médias échangent autour des goulots d’étranglement