Crise à la commune de Gogounou: Une probable destitution du maire Salifou Bachabi se précise

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Politique |   Commentaires: Commentaires fermés sur Crise à la commune de Gogounou: Une probable destitution du maire Salifou Bachabi se précise


Sauf revirement, Salifou Bachabi pourrait perdre son fauteuil de maire de Gogounou dans les prochains jours. Dix-sept conseillers sur les dix-neuf que compte le conseil communal, ont enclenché la procédure de sa destitution qui est aujourd’hui dans une phase avancée.

LIRE AUSSI:  Dialogue politique: Le professeur Cossi Dorothée Sossa désigné facilitateur

Le préfet du département de l’Alibori, Mohamadou Moussa, a entrepris des négociations pour apaiser les conseillers mécontents de la gestion du maire de la commune de Gogounou. Ces 17 conseillers qui ont enclenché la procédure de destitution du maire Salifou Bachabi ne démordent pas. Mercredi 7 septembre, une séance de conciliation s’est tenue sous l’égide de l’autorité préfectorale, mais à l’issue de la rencontre, les dissidents restent toujours campés sur leur position de tourner la page. Pour eux, le départ du maire est nécessaire pour le développement de Gogounou, bien qu’il ait fait son mea-culpa et présenté ses excuses selon des indiscrétions. «Nous avons atteint la porte du non-retour. Il n’y aura pas conciliation et le préfet aura le temps de constater», maintient Isaac Guéra, un des signataires de la motion de destitution. Mais le préfet a jusqu’au mi-septembre, soit encore une semaine, pour faire fléchir éventuellement les dissidents.

Suite à une réunion de crise tenue le 14 août 2016, le collectif des conseillers mécontents a adressé au maire une demande de session extraordinaire du conseil communal «à l’effet de décider d’un vote de défiance» à son encontre, avec ampliation au préfet. Cette correspondance en date du 16 août dernier s’appuie sur les articles 17 et 53 de la loi n° 97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin et le décret n°2005-376 du 23 juin 2005 portant modalités de destitution du maire.
Entre autres griefs portés à l’encontre du maire Salifou Bachabi, élu sur la liste du Forum africain pour la restauration, la réconciliation et l’émergence (FARRE) à Bagou, les conseillers lui reprochent une gestion solitaire, une mauvaise gestion des ressources humaines et financières, la non reddition de comptes, le mépris des adjoints et des décisions du conseil communal en général, l’ingérence dans la gestion des chefferies traditionnelles. A titre d’exemple, le maire aurait opté pour l’achat d’un nouveau véhicule qui aurait coûté plus de 40 millions F CFA, alors que le conseil a décidé de la réhabilitation de forages équipés de pompe à motricité humaine pour moins de 10 millions F CFA afin de pallier le manque d’eau dans la commune et que son véhicule de commandement serait encore relativement en bon état. Un dossier le concernant serait même pendant devant la justice.

LIRE AUSSI:  Situation sociopolitique nationale: La position du Psd-Bélier de Goras Gaglozoun