Crise au conseil communal de Lokossa: Le député Dakpè Sossou évoque une corruption de conseillers

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Crise au conseil communal de Lokossa: Le député Dakpè Sossou évoque une corruption de conseillers


La crise au conseil communal de Lokossa connaît, depuis peu, un insolite rebondissement. En effet, le député de la dix-huitième circonscription électorale, Dakpè Sossou, las de l’enlisement de la crise, a entrepris de mettre sur la place publique non seulement ses efforts visant à faire fléchir les frondeurs, mais également les moyens déployés et les exigences de ceux-ci.

LIRE AUSSI:  Hausse du prix du blé : Le manioc s’invite dans le pain

Dakpè Sossou fait savoir que, malgré l’opposition des frondeurs à négocier en groupe avec lui, il serait allé à leur rencontre, l’un à la suite de l’autre. Ainsi aurait-il pu échanger individuellement avec la plupart des conseillers. Ces rencontres, selon ses propres révélations, ne se résumeraient pas qu’aux plaidoyers pour le retour de la cohésion. Il serait souvent amené à intéresser ses interlocuteurs avec des billets de banque estimés à plusieurs millions de francs Cfa. Mais l’argent n’ayant pas produit son effet, le député crie à la mauvaise foi des frondeurs qui, selon lui, tentent au surplus de l’incriminer de ne pas entendre leur exigence. Laquelle exigence serait de leur débaucher des conseillers, dans le camp du maire, pour porter à treize au moins l’effectif nécessaire pouvant valider la destitution. Le député menace, par ailleurs, d’exhiber au besoin les preuves des sous qu’il dit avoir donnés à quelques conseillers.Vérité ou chantage politique pour semer la confusion dans le camp des frondeurs ? Les administrés de la Cité de l’espérance retiennent leur souffle quant à l’issue de cette crise. Jeudi 16 novembre prochain, les frondeurs aussi prévoient une conférence publique pour répliquer à Dakpè Sossou.
En attendant ce rendez-vous, le député, lui, multiplie les rencontres de déballages avec les différentes couches de la population. Il a prévu des assemblées avec des acteurs du transport en commun, des conducteurs de taxi-moto, des artisans et des femmes. Il avait déjà échangé au sujet de l’attitude des frondeurs, à l’hôtel de ville, avec des élus locaux puis les sages et notables.
Rappelons que peu avant les allégations du député, dame rumeur avait déjà fait cas d’une tentative de corruption de conseiller frondeur avec une somme de 2 millions francs Cfa. Dans l’un ou l’autre des camps politiques antagonistes, on confirme l’information sans nommer le corrupteur ou le corrompu. Seul fait sur lequel on s’accorde est que la trahison attendue a fait flop.
Le conseil est en crise depuis le mois de juin 2017 ; plusieurs dossiers sensibles y sont en souffrance?

LIRE AUSSI:  Préparatifs de la présidentielle de 2021: Le Parlement désigne ses représentants au Cos/Lepi la semaine prochaine

Désiré VIGAN A/R Mono-Couffo