Crise du football béninois: Le bureau de la FBF sollicite la médiation de Me Adrien Houngbédji

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Crise du football béninois: Le bureau de la FBF sollicite la médiation de Me Adrien Houngbédji


Plusieurs délégations ont été reçues hier mercredi 22 juillet, en audience par le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji. Parmi celles-ci, il y a celle du bureau de la Fédération béninoise de football.

LIRE AUSSI:  Débats budgétaires au Parlement, Alain Orounla :« Nous avons soumis un projet de budget de 5 398 510 000 F Cfa »

Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji est désormais imprégné de la crise à la Fédération béninoise de football (FBF). Une délégation du bureau de cette instance était hier en audience au palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Le dossier a été le clou des échanges. L’audience a été transformée en une séance de travail. La deuxième personnalité de l’Etat a été informée de long en large des tenants et aboutissants de cette crise qui a commencé en février 2014. La délégation était composée outre du président Augustin Ahouanvoèbla, de Valère Kakaï Glèlè, Idelvert Gnikpo, Faustin Godovo, Soumanou Liamidi et Sahadath Issifou. Elle est allée solliciter la médiation de Me Adrien Houngbédji

pour le dénouement de cette crise qui empêche depuis des mois, la jeunesse béninoise de vivre sa passion, a précisé son porte-parole, Valère Kakaï Glèlè. «Nous avons constaté depuis quelques temps, que l’heure est grave par rapport à la situation que nous sommes en train de vivre pour ce qui
concerne le football au Bénin. Et nous avons dû envoyer d’urgence une lettre d’audience au président de l’Assemblée nationale qui est la
deuxième personnalité de l’Etat. Ce matin, il nous a reçus et il a
constaté avec nous que l’heure est vraiment grave. Il nous a demandé les démarches que nous avons pu mener jusque-là. Ce que nous lui avons expliqué clairement. Il nous a promis que dès aujourd’hui, il va
prendre son bâton de pèlerin pour voir ce qu’il en est exactement», ajoute Idelvert Gnikpo, membre du Comité exécutif de la FBF. «Notre souhait aujourd’hui est que le problème soit réglé et surtout, au niveau de la première personnalité de l’Etat », précise-t-il avant d’inviter le président de la République à agir afin que la jeunesse et toute la population béninoise puissent retrouver
leur passion qui n’est rien d’autre que le football. La délégation conduite par Augustin Ahouanvoèbla se dit contente de la réaction du président de l’Assemblée nationale qui a pris acte de leurs désidérata. Me Adrien Houngbédji a demandé à la délégation de lui faire parvenir tous les documents sur la crise. Ce qui lui permettra d’avoir une connaissance approfondie du dossier et d’agir en toute connaissance de cause.
Mais avant la délégation de la FBF, le président de l’Assemblée nationale s’est entretenu avec Audrey Belckler, présidente de l’Ong Oderasaca France et le coordonnateur du Bénin et Afrique de l’Ouest, Hervé Gbaguidi. Cette délégation est allée partager avec Me Adrien Houngbédji son projet sur la réhabilitation du Lycée Béhanzin de Porto-Novo qui n’a pas encore abouti
en raison des difficultés rencontrées dans sa mise en œuvre. Le
président Adrien Houngbédji a félicité les initiateurs avant de leur
prodiguer quelques conseils. Audrey Belckler s’est montrée très
engagée à faire aboutir le projet pour donner à ce lycée vieux de cent ans ses lettres de noblesse.
Le président Adrien Houngbédji a par ailleurs reçu en audience, toujours dans la matinée d’hier, Arija Frank, coordonnatrice régionale de programme à la Fondation Hanns Seidel.

LIRE AUSSI:  Accession à la souveraineté internationale:Le Ghana célèbre les 58 ans de son indépendance