Culture d’ignames: 500 ha de terre octroyés à Olushegun Obasanjo à Kétou

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Culture d’ignames: 500 ha de terre octroyés à Olushegun Obasanjo à Kétou


L’ex-chef d’Etat nigérian, Olushegun Obasanjo, un des plus grands fermiers du continent africain, pose désormais ses valises au Bénin dans le cadre d’un partenariat public-privé pour la production à grande échelle d’ignames. Un domaine agricole de 500 hectares lui a été octroyé à cet effet à Kétou dans le département du Plateau.

LIRE AUSSI:  Lutte contre les violences faites aux enfants et aux femmes:L’engagement des conseillères de l’Atacora-Donga-Collines

Il est précisément situé à Igbo Olokoïko, un hameau du village frontalier d’Egbèdjè dans l’arrondissement d’Idigny. Une délégation des autorités béninoises conduite par le ministre d’Etat chargé des Finances et de l’Economie, Romuald Wadagni et son collègue en charge de la Décentralisation, Raphaël Akotègnon a effectué, jeudi 12 août dernier, une visite conjointe sur le site avec le promoteur nigérian.
A l’occasion, le domaine de 500 hectares a été identifié et délimité. Ce qui a permis à l’ancien président nigérian d’avoir une idée claire de son champ destiné à la culture d’ignames. Olushegun Obasanjo a rassuré du démarrage imminent des travaux d’exploitation du site. Il annonce le déploiement dans les tout prochains jours de ses équipes sur le terrain pour donner vie à ce projet qui profitera aux deux pays.
La délégation béninoise a réaffirmé sa disponibilité à faciliter la concrétisation de l’ambition de l’ancien président nigérian. Toutes choses qui témoignent de l’engagement du gouvernement du président Patrice Talon à accompagner l’ancien chef d’Etat nigérian dans son vaste projet. Lequel va contribuer au réchauffement des relations de bon voisinage entre le Bénin et le Nigeria avec la promotion de milliers d’emplois stables pour la jeunesse. La visite de terrain a connu également la présence du maire de Kétou, Lucie Sessinou et des membres de son conseil communal ainsi que des propriétaires terriens.

LIRE AUSSI:  Lutte contre les violences faites aux enfants et aux femmes:L’engagement des conseillères de l’Atacora-Donga-Collines

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau