Dassa – Zoumè – Glazoué – Savè et environs: un autre pas vers l’accès à l’eau pour tous

Par Joel TOKPONOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Dassa – Zoumè – Glazoué – Savè et environs: un autre pas vers l’accès à l’eau pour tous

Dassa – Zoumè – Glazoué – Savè et environL'eau pour tous

 

Le gouvernement met les bouchées doubles pour que le Projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable des villes de Savè, Dassa-Zoumè, Glazoué et environs s’achève bien. Une mission de contrôle et de surveillance des travaux restants a été autorisée le mercredi dernier.

LIRE AUSSI:  Grève dans le secteur judiciaire: Les usagers abandonnés à leur sort au tribunal à Abomey-Calavi

Une mission de contrôle et de surveillance sera déployée sur le chantier du Projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable des villes de Savè, Dassa-Zoumè, Glazoué et environs. C’est la décision prise par le gouvernement lors de son dernier conclave hebdomadaire. Elle vise à mieux veiller à la qualité des travaux restants, même si le niveau d’exécution actuel est appréciable.
En fait, dans son élaboration, le projet qui va permettre de mettre un terme aux difficultés d’accès à l’eau des populations du département des Collines intègre la construction de deux barrages. Il s’agit, en l’occurrence, d’un barrage d’une capacité de 12 millions de m3 sur la rivière Lifo située dans la commune de Glazoué et de celui d’Ayédjoko dans la commune de Savè dont la capacité est de deux millions de m3. Si le chantier d’Ayédjoko est déjà à terme, ce n’est pas le cas au niveau de celui de Lifo.
C’est justement pour cela que cette mission s’impose. Car au cours des travaux, il est apparu des infiltrations et affouillements importants sur la digue du barrage de Lifo à la suite des pluies diluviennes intervenues dans la région au début du mois d’août dernier. Au regard de ce constat, des analyses et contre-expertise ont été faites par des professionnels aux compétences avérées. Ce sont ces études qui ont recommandé une méthode de reconstruction plus optimale et durable de l’ouvrage, assorti d’un déversoir additionnel destiné à en garantir la sécurité.
Ce faisant, le gouvernement reste dans sa dynamique de conduite avec célérité des chantiers ouverts tout en gardant ses principes de respect des normes internationales, de protection des couches vulnérables et de gestion efficiente des ressources publiques.

LIRE AUSSI:  Investiture du chef de l’Etat: Mariam Chabi Talata prend service ce jour

L’eau pour tous !

Lors de sa prestation de ser-ment, le 23 mai 2021, pour son second mandat, le président de la République promettait un quinquennat « hautement social ».
Non pas un social conjoncturel mais structurant qui permet d’assurer un mieux-être au plus grand nombre et dans la durée. Le Projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable des villes de Savè, Dassa-Zoumè, Glazoué et environs entre dans cette logique. A travers cette réalisation en cours, ce sont des milliers de résidents de cette zone vulnérable qui sortent des difficultés quotidiennes d’accès à l’eau potable. Des difficultés dues surtout à la situation géographique de cette région faite de collines.
Par ce projet, le Bénin fera aussi un grand pas vers l’atteinte de l’objectif de développement durable N° 6 qui ambitionne de «garantir l’accès de tous à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène». D’ailleurs, le pays n’est plus loin de relever ce défi et bien d’autres. Ceci, grâce aux acquis du premier quinquennat du président Patrice Talon, notamment la conduite de projets structurants dans toutes les communes, l’amélioration progressive des conditions de vie des populations, la mise en place d’infrastructures de base indispensables au développement socio-économique.