Débats budgétaires au Parlement: 42 milliards F Cfa pour booster la décentralisation en 2021

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Débats budgétaires au Parlement: 42 milliards F Cfa pour booster la décentralisation en 2021


Le ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale bénéficiera d’un budget de 42 171 635 000 F Cfa pour relever ses défis en 2021. Le ministre Alassane Séidou en charge de ce département était ce mercredi devant la Commission budgétaire du Parlement pour défendre le dossier.

LIRE AUSSI:  Asphaltage lot 10 A: Le ministre Tonato insite sur la qualité des travaux

Le secteur de la décentralisation bénéficiera d’une attention particulière du gouvernement en 2021. Un projet de budget de 42 171 635 000 F Cfa est consacré au ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale pour relever ses défis. Les grandes lignes de ce projet de budget ont été dévoilées ce mercredi par le ministre Alassane Séïdou. Face à la presse parlementaire à l’issue de sa présentation, l’autorité ministérielle a expliqué que ce budget sera prioritairement consacré au développement local, c’est-à-dire la réalisation d’infrastructures dans les communes pour améliorer les conditions de vie des populations et au fonctionnement du ministère au niveau central et au niveau décentralisé, notamment dans les départements.

« Nous sommes en train de travailler et il y a toujours des améliorations dans le cadre des transferts des ressources. Les compétences sont véritablement transférées aux communes. Lesquelles exercent beaucoup de compétences et de ressources», a souligné Alassane Séidou. Selon lui, l’Etat fait un peu plus d’efforts chaque année dans le cadre du transfert des ressources aux communes. Pour 2021, à l’en croire, plus de 16 milliards F Cfa d’investissements sont prévus par l’Etat contre 15 milliards F Cfa en 2020. En plus, l’apport de l’Etat est appuyé par les partenaires au développement, précise le ministre.

LIRE AUSSI:  Historique Conférence Nationale des Forces Vives de la Nation : 31 ans déjà !: De l’espoir à des compromissions pour quels acquis !?

Alassane Séidou rappelle que les ressources transférées aux communes sont surtout le Fonds d’appui au développement des communes (Fadec) qui comprend deux parties. Il y a le Fadec non affecté qui est utilisé par les maires pour exécuter leurs propres plans de développement et le Fadec affecté qui va aux communes par le truchement des ministères pour réaliser les infrastructures dans le cadre du fonctionnement de ces ministères. Le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale explique que le gouvernement a pris l’option du Fonds Fadec affecté et de ne pas réaliser lui-même les infrastructures pour faire en sorte que les préoccupations des populations soient prises en compte par les conseils communaux. Selon le ministre, les députés se sont beaucoup intéressés aux problèmes du secteur. Leurs préoccupations ont trait entre autres aux moyens de déplacement des maires dont la plupart sont dépourvus de véhicules de fonction dignes du nom et la sempiternelle question de la délimitation des frontières entre les communes entraînant des soulèvements et protestations des populations. Alassane Séidou a rassuré les députés de ce que le gouvernement est déjà très avancé dans la résolution de ces problèmes.

LIRE AUSSI:  Qualité et tarification des services GSM au Béninc: Le gouvernement à cheval sur l’offre des opérateurs