Débats budgétaires au Parlement, Alain Orounla :« Nous avons soumis un projet de budget de 5 398 510 000 F Cfa »

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Débats budgétaires au Parlement, Alain Orounla :« Nous avons soumis un projet de budget de 5 398 510 000 F Cfa »


«…Nous avons soumis à la Représentation nationale un projet de budget qui concerne le ministère de la Communication et de la Poste et estimé à 5 398 510 000 F Cfa. Il inclut essentiellement des dépenses de fonctionnement et des subventions que nous devons porter à l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (Ortb) qui est un organisme de service public pour la promotion et l’accès de tous à des médias de qualité, pour permettre aux populations d’être informées et qui n’a pas vocation à faire de bénéfice.

LIRE AUSSI:  Le chef de l’Etat sur la construction du Bénin: « Donner aux générations à venir une vie meilleure… »

Nous avons dû répondre aux préoccupations des honorables députés qui s’inquiètent de la situation de la Poste du Bénin S.a qui est l’autre organisme important sous tutelle. Nous avons expliqué les réformes qui sont en cours, d’abord le travail de suivi et de maintien de cet outil qui se fait au quotidien. Ensuite, nous avons expliqué les réformes que nous préparons et que nous allons bientôt porter à la connaissance du public sur la modernisation et la professionnalisation de la Poste du Bénin S.a qui va maintenir ses activités traditionnelles, mais qui rajoutera un pôle bancaire important et qui reprendra sa place face à la concurrence qui s’épanouit de plus en plus (…) Pour ce qui est des autres organismes sous tutelle, il y a là également des réformes pour que l’Onip (Office national d’imprimerie et de presse, Ndlr) et l’Abp (Agence Bénin presse, Ndrl) puissent se moderniser, récupérer des parts de marchés pour le bien des Béninoises et des Béninois, pourquoi pas à l’international… Par le passé, notre pays a sombré dans une léthargie. Il y a une dynamisation qui est faite à travers le Programme d’action du gouvernement (Pag) qui s’occupe des projets considérés comme prioritaires (routes, écoles, hôpitaux, tourisme,…). Ce qui fait que les sous-secteurs de la poste et des médias ont été un peu en retard. Le gouvernement a décidé de mettre l’accent sur ce secteur plus que sur les autres. Donc, les projets sur lesquels nous travaillons vont se révéler au cours de l’année 2021 et mis en œuvre… ».

LIRE AUSSI:  Examen du budget du Parlement gestion 2018 : 61 députés lancent la 6e session extraordinaire

Propos recueillis par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau