Débats budgétaires au Parlement:La Haac sollicite un complément budgétaire de 1 693 442 000 F Cfa

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Débats budgétaires au Parlement:La Haac sollicite un complément budgétaire de 1 693 442 000 F Cfa

Haac

Etabli à la somme de 2 223 404 000 F Cfa contre 1 850 558 000 F Cfa en 2020, le projet de budget gestion 2021 de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) est jugé largement en dessous des charges de l’institution qui ne cesseraient d’accroître d’une année à une autre.

LIRE AUSSI:  Promotion de la bonne gouvernance dans les communes de l’Ouémé: Martin Assogba sollicite l’appui du préfet Apithy pour PartiCip2

Le président de la Haac, Rémi Prosper Moretti, à la tête d’une forte délégation, était devant les députés membres de la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale pour plaider, vendredi 27 novembre dernier, l’augmentation de cette dotation budgétaire. Selon le document de présentation, la Haac sollicite en effet un complément de 1 693 442 000 F Cfa pour pouvoir faire face avec efficacité à ses défis de l’année prochaine.
Le crédit de 2 223 404 000 F Cfa prend en compte trois volets. Il s’agit des dépenses de personnel estimées à la somme de 1 277 730 000 F Cfa, les dépenses d’acquisition de biens et services : 845 674 000 F Cfa et les dépenses de transfert: 100 millions F Cfa. Mais ce projet de budget tel qu’arrêté par le cadrage fixé par le ministère de l’Economie et des Finances, bien qu’étant en augmentation par rapport à celui de 2020, est loin de satisfaire la Haac, au regard du volume des activités à mener et de la diversité des tâches à exécuter l’année prochaine.

LIRE AUSSI:  Désignation de nouveaux recteurs dans les universités: Le suspense perdure

Les défis actuels de régulation des médias exigent de l’institution l’implémentation de nouveaux outils techniques, la mise à disposition de ressources humaines qualifiées et moyens matériels et financiers substantiels, renseigne le document présenté par la Haac. Sans perdre de vue la situation difficile de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 que traverse le monde entier depuis un certain temps, la Haac invite les députés à peser de tout leur poids à l’effet d’infléchir la position du ministre de l’Economie et des Finances pour la prise en compte des crédits relatifs aux besoins exprimés hors cadrage chiffrés à 1 693 442 000 F Cfa. Cette dotation complémentaire souhaitée et devant porter le projet de budget 2021 à la somme de 3 916 846 000 F Cfa permettra à l’institution de faire face, avec une plus grande efficacité, à ses obligations légales de contrôle et de suivi des prestations des organes de presse. Ce qui y va de la liberté et de la promotion de la presse ainsi que de la sauvegarde de la démocratie, de la préservation de la paix et de l’unité nationale, conclut la Haac.

LIRE AUSSI:  Examens nationaux de licence et de master : Le Pépes et l’Adépes s’opposent toujours à la réforme