Débordement du fleuve Mono: Le préfet Milohin exprime sa compassion à Guézin

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur Débordement du fleuve Mono: Le préfet Milohin exprime sa compassion à Guézin

Débordement du fleuve Mono

Profitant du lancement du Bepc, le préfet et ses proches collaborateurs ont constaté l’ampleur de la situation induite par le débordement du fleuve Mono de son lit. La douzaine de villages de l’arrondissement d’Agatogbo et les huit de Ouèdèmè-Pedah sont les plus touchés par la montée des eaux, au dire du maire de la commune, Bernard Adanhokpe, et des élus locaux. Des voies de circulation, des établissements scolaires et bien d’autres infrastructures communautaires sont inondés, fait savoir le maire, parlant des dégâts. Face à l’ampleur de la situation, les communautés lacustres de Guézin et des environs ne savent plus à quel saint se vouer. «Nous sommes obligés de déployer des pirogues pour faciliter le déplacement des populations dans les deux arrondissements», appuie le maire. Au niveau de Guézin, la scène des enfants pataugeant dans l’eau qui a recouvert la principale voie traversant le village et celle d’autres populations obligées de rallier leurs habitations à l’aide de pirogue en disent long sur la détresse. Cette situation qui affecte plusieurs localités à Grand-Popo et à Athiémé ne serait pas le fait d’une abondance de pluie au niveau du département du Mono. Le maire de Comé et ses administrés désignent plutôt la fermeture de l’embouchure dénommée la Bouche du Roy au niveau de Grand-Popo. Selon eux, l’ouverture de l’embouchure pourrait permettre de libérer leurs territoires du trop-plein d’eau fluviale qui irait ainsi se jeter dans l’Océan Atlantique. Le fleuve Mono reçoit en ce moment, selon des spécialistes, beaucoup d’eau en provenance de la partie septentrionale du Bénin. Si l’ouverture de l’embouchure est un souhait pour le maire, elle a été réclamée un peu plus énergiquement, à tour de rôle, par le chef de l’arrondissement d’Agatogbo puis le chef du village de Guézin et ses conseillers. Par rapport aux doléances exprimées par les uns et les autres et aux constats faits, le préfet a promis de rendre compte au gouvernement.
«Nous avons tenu à être ici pour vous dire que votre bien-être préoccupe le gouvernement», apaise le préfet avant de promettre qu’«une solution sera rapidement trouvée». Aux habitants de Guézin venus massivement, avec à leur tête des élus, pour accueillir sa délégation, le préfet a conseillé de prendre soin des enfants et de les préserver des affres des inondations.

LIRE AUSSI:  Plan d’action de la Banque mondiale sur le climat 2021-2025: Au moins 35 % des fonds à dédier à la résilience