Décès de Rosine Vieyra Soglo: Les femmes leaders témoignent

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Décès de Rosine Vieyra Soglo: Les femmes leaders témoignent

Christelle Houndonougbo

Elle restera dans la mémoire collective béninoise, africaine et mondiale comme une figure de proue de l’ère contemporaine. Rosine Vieyra Soglo aura été incontestablement une femme unique, tant par sa détermination en politique que par son engagement pour la vie sociale. Les femmes leaders du Bénin saluent la mémoire de l’icône.

LIRE AUSSI:  Suivi des processus électoraux en Afrique de l’Ouest: Sacca Lafia lance les travaux d’évaluation de la Cedeao


Christelle Houndonougbo Alioza, directrice de l’administration de l’Union progressiste

« Nous venons de perdre une figure de la République »

Feue Rosine Vieyra Soglo aura été incontestablement une grande figure ayant marqué la vie politique du Bénin. Elle restera une source d’inspiration pour les personnes engagées dans tout secteur d’activité, notamment les femmes engagées en politique. Chacun pourra tirer le nécessaire de ses expériences, les adapter à sa vision de la politique en vue d’atteindre ses objectifs. Chaque femme en politique ou qui aspire à la politique a la liberté de s’inspirer de son engagement politique pour aller de l’avant. Nous venons de perdre une figure de la République, une brave dame.
A travers les témoignages sur elle, ses combats, ses positions dans la République et pour la République, je lui tire chapeau. Je demande à tous d’avoir une pensée pieuse pour l’illustre disparue. Bien entendu que feue Rosine Vieyra Soglo a vécu avec ses forces et faiblesses en tant qu’être humain. Face à l’épreuve, nous restons tous solidaires pour présenter nos condoléances aux familles Vieyra et Soglo.

 

 

Geneviève Boko Nadjo, ancienne vice-présidente de la Cena

« C’est une femme au sens plein et entier »

Rosine Vieyra Soglo est une femme atypique, en avance sur son environnement. Adulée par les femmes et décriée par les hommes qui supportaient mal son franc-parler, son audace et son intelligence. En un mot, elle est une femme au sens plein et entier du terme : citoyenne, épouse et mère. Elle regrettait de n’avoir pas eu de filles pour les forger à son image. Que la providence nous donne beaucoup d’autres Rosine Vieyra Soglo.
Huguette Akplogan Dossa, présidente du Réseau des femmes leaders africaines, chapitre du Bénin

LIRE AUSSI:  Révision de la Constitution du 11 décembre 1990: Plus de peur que de mal

« Nous nous évertuons à mouler les femmes sur les pas de cette pachyderme »

J’adresse au nom du Comité stratégique du Réseau des femmes leaders africaines du Bénin (Awln-Bénin), mes vives condoléances à sa famille biologique, politique et à tout le peuple béninois. Feue Rosine V. Soglo a été, sans nul doute, le modèle de femme, au parcours élogieux et inspirant. Une femme leader. C’est pourquoi, depuis sa création, Awln-Bénin s’évertue quotidiennement à mouler les femmes sur les pas de cette pachyderme qui a pu et a su s’imposer et forcer l’admiration et le respect de la gent féminine au sein d’une société culturellement non encore conquise pour la cause féminine. Je prie l’invisible d’accueillir la défunte dans la paix et dans l’éternité de son royaume et de faire descendre sur ceux et celles qui sont touchés par cette disparition, l’abondance des bénédictions, gage de réconfort et d’espérance.

Françoise Sossou Agbaholou, présidente du réseau Wildaf-Bénin

LIRE AUSSI:  Journée mondiale de la Liberté de la presse, édition 2021: Message du ministre de la Communication et de la Poste

« Elle a été une femme forte et compétente »

Nous avons appris avec consternation le décès de Mme Rosine Soglo. C’est une figure de la politique béninoise qui s’en est allée. Elle a été une femme forte, compétente, qui a su marquer son passage dans l’histoire politique du Bénin. Elle est un exemple à suivre par les femmes et la jeune génération. Elle a été une femme de conviction, une femme endurante. Elle n’a pas vécu inutilement. Elle restera gravée dans la mémoire des Béninoises et Béninois. Paix à son âme !

Marie-Elise Gbèdo, présidente de l’Association des femmes juristes du Bénin

« C’est grâce à elle que nous sommes capables de prendre la parole aujourd’hui devant les médias »

C’est une femme de l’Association des femmes juristes du Bénin. Nous avons travaillé ensemble sur le projet du Code des personnes et de la famille. Elle a été huissier de justice pendant trois ans avant de devenir avocate. Plus qu’une amazone, moi, je l’appelle la guerrière des temps modernes. Je la vois sous plusieurs angles : associatif, professionnel, social, politique. Le statut de première dame a véritablement pris corps avec elle. Elle a réussi à assumer cette place. Chef de parti politique, elle s’est battue pour le droit des femmes en politique. C’est grâce à elle que nous sommes capables de prendre la parole aujourd’hui devant les médias. Elle nous encourageait beaucoup. Je me rappelle cette belle et grande dame qu’elle fût, avec ses grands chapeaux sur la tête. Peu de gens connaissaient son côté humoristique. Elle a des mots pour faire rire tout le monde afin de détendre l’atmosphère. Nous l’avions vue sillonner ce pays les bras chargés de vivres et d’argent, d’outils agricoles, de matériels, de matériaux, pour les distribuer aux femmes et aux enfants.
C’est avec la Conférence des Forces vives de la Nation et la désignation de son mari comme premier ministre que Rosine Soglo est entrée véritablement en politique à travers son rôle de femme publique. Contrairement aux premières dames en Occident qui n’ont ni de titre ni de mandat électif, (elles œuvrent dans le domaine caritatif ou pour des causes personnelles telles que l’éducation ou l’aide au développement aux Etats-Unis) ‘’notre Rosine’’ a été un maillon essentiel du dispositif politique de son mari.

LIRE AUSSI:  Cep 2018: Un démarrage sans incident majeur à Parakou

Propos recueillis par Maryse ASSOGBADJO