Décès du syndicaliste Dieudonné Lokossou: Une « voix de la justice sociale » s’est éteinte

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Décès du syndicaliste Dieudonné Lokossou: Une « voix de la justice sociale » s’est éteinte

LOKOSSOU Dieudonné, syndicaliste

L’ancien secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) n’est plus. Dieudonné Lokossou s’en est allé à l’aube du 7 septembre 2021, laissant le monde syndical en deuil.

LIRE AUSSI:  Discours du président de la République sur l’état de la nation : les possibles solutions pour contrer la vie chère

7 septembre 2021. Dieudonné Lokossou n’a pas attendu le lever du jour avant de prendre départ pour la félicité céleste. Admis 48 heures plus tôt aux urgences du Centre national hospitalier universitaire Hubert Koutoukou Maga (Cnhu-Hkm), il y a rendu l’âme. De retour à la Bourse du travail, le secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin), Noël Chadaré a du mal à cacher ses émotions. « Je suis sonné, dévasté et pratiquement inconsolable. Celui qui s’en est allé, le camarade Dieudonné Lokossou est un grand frère, un ami de tous les instants. C’est quelqu’un avec qui j’ai une relation fraternelle, chaleureuse et avec qui je partage les moments les plus difficiles », confie-t-il.
Pourtant, selon ses proches, rien ne présageait d’un départ précipité du « Général » à la retraite. Il venait parfois en renfort à ses camardes de lutte, à chaque fois qu’il s’agit de la défense des intérêts des travailleurs. Mais tout a changé du coup ce premier week-end de septembre 2021. L’ancien secrétaire général de la Csa-Bénin a commencé par se plaindre de malaise. Il sera très vite admis aux urgences du Cnhu. « Les enfants disaient que sa santé s’est dégradée dans la nuit du dimanche. Je suis allé très tôt le matin le voir. Il a fait un taux de glycémie élevé de 4. C’est un peu trop. Il était dans un état comateux. Il a été envoyé donc en réanimation. C’est ce que le Sonseil des médecins a décidé», précise Noël Chadaré.
Mais une fois à l’hôpital, le tableau donnait toujours des signes d’alerte. Au petit matin du mardi, il a déposé, pour toujours, les armes. « On nous a fait comprendre qu’il a rendu l’âme des suites d’une embolie pulmonaire, contrairement à ce que les gens pourraient faire croire sur les réseaux sociaux. Nous avons déposé son corps à la morgue à Akpakpa, en attendant que la famille décide de la suite. S’il était mort de Covid, on n’aurait pas eu son corps. Ils ont fait les tests et ça n’a rien à voir avec la Covid », martèle le Sg de la Cosi-Bénin.
Dieudonné Lokossou est un syndicaliste très connu pour ses critiques à l’encontre des régimes. Avec verve, l’ancien secrétaire général du syndicat des travailleurs de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop) dénonçait les problèmes de gouvernance qui ont fini par emporter cette société d’Etat. Déjà en 2004, avec Guillaume Attigbé, il a été représentant de la Confédération des Syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) au Conseil d’administration de la Caisse nationale de Sécurité sociale (Cnss). Dans plusieurs autres institutions, il a laissé ses empreintes comme au Conseil économique et social. Après deux mandats consécutifs à la tête de la Csa-Bénin, le Sg Dieudonné Lokossou a passé le témoin à Anselme Amoussou en janvier 2017. Une retraite écourtée par son départ pour la félicité céleste.

LIRE AUSSI:  Bénin : La Csa annonce un meeting de protestation