Décision de la Haac sur la précampagne: Ce qui incombe aux médias, selon Franck Kpochémè

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Décision de la Haac sur la précampagne: Ce qui incombe aux médias, selon Franck Kpochémè


Le conseiller à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), Franck Kpochémè, a été reçu sur l’émission ‘’90 min pour convaincre’’, dimanche 31 janvier dernier. A l’occasion, il a clarifié la décision de l’institution de régulation des médias définissant la période de précampagne.

LIRE AUSSI:  Message de vœux de l'ONIP

En définissant la période de précampagne pour la période du 25 janvier à 00heure au 25 mars 2021 à minuit, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) exige des médias le respect des textes en vigueur. La décision n°21-002/Haac du 13 janvier 2021 portant règlementation des activités des médias pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle de 2021 indique ce qui incombe aux médias durant cette période. C’est ce que le conseiller Franck Kpochémè a expliqué sur la radio nationale, dimanche 31 janvier dernier, au cours de l’émission ‘’90 min pour convaincre’’.

Il y était avec le directeur des Affaires juridiques de la Haac. Selon le président de la Commission des médias du service public, les médias, peuvent traiter toutes les activités des politiques, sans verser dans la propagande perçue comme une manière de vendre son produit. Il souligne que les médias, au cours de cette période, ne doivent pas faire de la publicité, mais ils peuvent, par exemple présenter le parcours d’un duo, pour s’en tenir à l’information. «Les médias peuvent traiter de tout élément relatif à la période de précampagne allant du 25 janvier au 25 mars 2021 sauf la propagande. La propagande étant perçue comme une manière de vendre son produit. Donc on ne doit pas faire de la publicité autour d’un duo, mais toutes les fois où il est question de présenter un duo, le parcours des candidats, c’est de l’information. C’est le fait de demander d’aller voter pour tel que la décision interdit », confie le conseiller Franck Kpochémè.
La décision de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication trouve sa source dans le code électoral qui stipule qu’aucun média n’est autorisé à relayer les informations de propagande tant que la campagne n’est pas ouverte. Ainsi, Franck Kpochémè indique que tant que les médias ne versent pas dans la propagande, ils ne violent pas la décision sur la précampagne de la Haac.

LIRE AUSSI:  Dédommagement relatif au site de l’aéroport de Glo-Djigbé: Patrice Talon apaise les expropriés et convainc de l’importance du projet

Rappelons que la décision de la Haac précise en son article 3 que : « Durant cette période, il est formellement interdit à tous les médias, la diffusion de tout élément de campagne électorale relatif à l’élection présidentielle de 2021 conformément à l’article 47 de la loi n°2019-43 du 15 novembre 2019 portant code électoral en République du Bénin. Sont notamment concernés, les émissions ou publications dans les organes de presse annonçant ou présentant une candidature, toute production ou tout article sur les duos président et vice-président à l’élection présidentielle de 2021, les comptes rendus des activités de soutien, d’appel ou d’invite à candidature, les comptes rendus des activités réalisées à des fins de propagande au profit d’un parti ou d’un duo président et vice-président ».