Déclaration d’appartenance à l’opposition : Le parti Rlc et ses militants s’engagent

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Déclaration d’appartenance à l’opposition : Le parti Rlc et ses militants s’engagent

Déclaration d’appartenance à l’opposition Le parti Rlc et ses militants s’engagentDéclaration d’appartenance à l’opposition

Le parti Restaurer la confiance (Rlc) a tenu une rencontre politique à Djougou dans le département de la Donga, samedi 2 avril. Devant des militants mobilisés pour la circonstance à la maison des jeunes de la commune de Djougou, François Soudo, premier vice-président dudit parti, a déclaré l’appartenance de Rlc à l’opposition.

 

C’est devant des militants de la Donga fortement mobilisés que le parti Restaurer la confiance (Rlc) a fait sa déclaration d’appartenance à l’opposition, samedi 2 avril dernier. À ce rendez-vous politique qui a connu la présence de leaders religieux et de représentants de la cour royale de Djougou, Rlc clame, selon François Soudo, premier vice-président, qu’il est désormais dans l’opposition. «Le parti Restaurer la confiance avec récépissé 2022/n°049/Misp/Dc/Sgm/Dppae/Sa du 24 mars 2022, dont le siège est situé dans le département du Littoral, commune de Cotonou, au 7e arrondissement quartier Sèhogan, déclare conformément aux dispositions de la loi n°2019-45 du 25 novembre 2019 portant statut de l’opposition en République du Bénin, son appartenance à l’opposition au Bénin », a-t-il insisté. Chacun des intervenants au pupitre a salué la démarche du parti. Pour dame Faïzath, représentante des femmes, c’est une occasion à saisir par les militantes en cette veille des élections législatives pour se présenter massivement. Julien Wando, coordonnateur départemental de Rlc, souligne que dans le cadre de cette élection, les populations doivent sortir massivement pour se faire enrôler au Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip). Le parti, poursuit-il donnera en son temps les orientations nécessaires aux militants.
« C’est un grand jour dans la vie de notre parti. C’est notre rentrée politique et elle nous situe d’emblée dans l’arène politique béninoise par notre déclaration à l’opposition. Ce dernier acte va couronner le long parcours que vous avez entrepris pour pouvoir avoir le récépissé définitif du parti. Nous sommes un parti politique en règle dans ce pays, vous pouvez en être fiers ; c’est dû à votre travail », a martelé Irénée Josias Agossa, président du parti Restaurer la confiance. Il informe que la satisfaction du parti est totale et légitime. « Notre lutte a pour socle la foi. C’est un acte de vision qui nécessite un engagement total et non une action ponctuelle d’aventuriers sans boussole », a fait savoir le président du parti Rlc. Il a martelé que le parti devra travailler dans la perspective des législatives pour pouvoir siéger au parlement afin de mener des actions en faveur de la jeunesse, des femmes et de toutes les couches socioprofessionnelles. Il n’a pas manqué d’énumérer quelques-unes des actions que Restaurer la confiance mènera une fois au parlement. Pour y parvenir, il compte sur les militants et invite la jeunesse à adhérer massivement à Rlc.

LIRE AUSSI:  Éditorial de Paul Amoussou: Les diablotins et le bénitier

Le parti Restaurer la confiance (Rlc) a tenu une rencontre politique à Djougou dans le département de la Donga, samedi 2 avril. Devant des militants mobilisés pour la circonstance à la maison des jeunes de la commune de Djougou, François Soudo, premier vice-président dudit parti, a déclaré l’appartenance de Rlc à l’opposition.

 

C’est devant des militants de la Donga fortement mobilisés que le parti Restaurer la confiance (Rlc) a fait sa déclaration d’appartenance à l’opposition, samedi 2 avril dernier. À ce rendez-vous politique qui a connu la présence de leaders religieux et de représentants de la cour royale de Djougou, Rlc clame, selon François Soudo, premier vice-président, qu’il est désormais dans l’opposition. «Le parti Restaurer la confiance avec récépissé 2022/n°049/Misp/Dc/Sgm/Dppae/Sa du 24 mars 2022, dont le siège est situé dans le département du Littoral, commune de Cotonou, au 7e arrondissement quartier Sèhogan, déclare conformément aux dispositions de la loi n°2019-45 du 25 novembre 2019 portant statut de l’opposition en République du Bénin, son appartenance à l’opposition au Bénin », a-t-il insisté. Chacun des intervenants au pupitre a salué la démarche du parti. Pour dame Faïzath, représentante des femmes, c’est une occasion à saisir par les militantes en cette veille des élections législatives pour se présenter massivement. Julien Wando, coordonnateur départemental de Rlc, souligne que dans le cadre de cette élection, les populations doivent sortir massivement pour se faire enrôler au Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip). Le parti, poursuit-il donnera en son temps les orientations nécessaires aux militants.
« C’est un grand jour dans la vie de notre parti. C’est notre rentrée politique et elle nous situe d’emblée dans l’arène politique béninoise par notre déclaration à l’opposition. Ce dernier acte va couronner le long parcours que vous avez entrepris pour pouvoir avoir le récépissé définitif du parti. Nous sommes un parti politique en règle dans ce pays, vous pouvez en être fiers ; c’est dû à votre travail », a martelé Irénée Josias Agossa, président du parti Restaurer la confiance. Il informe que la satisfaction du parti est totale et légitime. « Notre lutte a pour socle la foi. C’est un acte de vision qui nécessite un engagement total et non une action ponctuelle d’aventuriers sans boussole », a fait savoir le président du parti Rlc. Il a martelé que le parti devra travailler dans la perspective des législatives pour pouvoir siéger au parlement afin de mener des actions en faveur de la jeunesse, des femmes et de toutes les couches socioprofessionnelles. Il n’a pas manqué d’énumérer quelques-unes des actions que Restaurer la confiance mènera une fois au parlement. Pour y parvenir, il compte sur les militants et invite la jeunesse à adhérer massivement à Rlc.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres : 351 000 paysans jouiront d’une assurance