Défaillance de l’éclairage public à Natitingou: L’entretien divise la mairie et la Sbee

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Défaillance de l’éclairage public à Natitingou: L’entretien divise la mairie et la Sbee


l’éclairage public à Natitingou

La Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) ne se sent nullement responsable de l’entretien des lampadaires installés le long de la Rnie 3 de la ville de
Natitingou au grand dam des autorités communales. En souffrance, la gestion de l’éclairage public agite les esprits.

LIRE AUSSI:  Tournoi international de pétanque de Niamey: Six boulistes représentent le Bénin

Les lampadaires qui faisaient le charme de la ville de Natitingou la nuit sont en souffrance et il est loisible de s’en rendre compte avec le manque d’éclairage sur la Rnie 3, longue de 7 km. ‘’Nati la belle’’ affiche depuis peu le visage d’une ville ordinaire avec un bon nombre de lampadaires endommagés par des usagers de la route et la défectuosité de ceux qui tiennent encore debout. Ampoules usées et dispositif d’installation en panne, les lampadaires de la Cité des Nanto sont au cœur d’un malentendu entre les autorités communales et la direction départementale de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee).
Installés lors des festivités du 1er août 2011 et suite aux travaux de réhabilitation de la ville, leur entretien pose problème et suscite bien des débats, les deux parties se rejetant la responsabilité.
De l’entendement de la direction départementale de la Sbee, il existe un cadre légal qui établit les conditions d’entretien de l’éclairage public. Selon Samadi Adéchoubou, directeur départemental de la société, la gestion de l’éclairage public est concédée depuis longtemps aux communes. Aussi, indique-t-il, que sur chaque facture, 3 F Cfa par kilowatt sont prélevés de la consommation de tous les clients et reversés aux mairies, tel que le stipulent les termes du partenariat. « Cet argent est destiné normalement à la réparation et à la mise à niveau des lampadaires dans la commune », clarifie-t-il.
La Sbee est appelée à apporter son expertise à la mairie pour des conseils avisés et une assistance technique au cas où la mairie la solliciterait. Cette dernière, forte de cet appui, pourrait prendre les dispositions idoines pour un meilleur entretien de l’infrastructure.
Un avis qu’est loin de partager Antoine N’da, maire de la commune. Pour l’édile, la gestion des lampadaires de la Rnie 3 relève de la compétence de l’Etat central d’autant plus que la responsabilité de la mairie n’a jamais été engagée. « Les travaux d’installation de ces lampadaires ont été gérés par l’État et lors de leur réception la mairie n’a pas été associée », confie-t-il. Il s’attend avant tout engagement de la part de la mairie à une remise officielle de ces infrastructures par l’État. Et ceci, après un audit de l’existant. « Cela nous permettra de mettre les choses dans l’ordre normal de fonctionnement tel que le stipule le partenariat qui nous lie juridiquement », laisse-t-il entendre.
En attendant une telle suite, la route principale de la ville reste peu éclairée et expose les usagers de la voie à nombre d’impairs .

LIRE AUSSI:  Gestion des ressources pastorales au Bénin: La Fao forme des cadres en système d’information géographique (SIG) et télédétection