Défis de la coiffure à l’ère de la modernité: L’Ong Modes renforce les capacités des professionnels

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Défis de la coiffure à l’ère de la modernité: L’Ong Modes renforce les capacités des professionnels


Aujourd’hui, le besoin de renforcement de capacité des coiffeurs et coiffeuses est grand

Pour aider les coiffeurs et coiffeuses à s’adapter aux évolutions technologiques et à la demande des clients, le centre de formation en coiffure et esthétique de l’Ong Mouvement pour le développement économique et social (Modes) organise une session de perfectionnement à leur intention. La formation a été ouverte, ce lundi 18 juin à Cotonou, par le secrétaire exécutif de l’Ong Pascal Todjinou.

LIRE AUSSI:  3e journée du tournoi de basket-ball « Coupes de la relève »: Montaigne en lice chez les U12, U14 et U18

Six jours de renforcement et de remise à niveau, sous la conduite de deux formateurs aguerris, au profit d’une trentaine de coiffeurs et coiffeuses issus de diverses associations professionnelles de Cotonou et environs. C’est une initiative de l’Ong Mouvement pour le développement économique et social (Modes) et de son Conseil de gestion pour le perfectionnement des professionnels de la coiffure.
Selon le secrétaire exécutif de l’Ong Modes, Pascal Todjinou, cette formation est une exigence au regard de la modernité et de la demande variée des clients. Il est question de remettre à niveau les coiffeurs et coiffeuses pour leur éviter qu’ils soient en déphasage avec la modernité. « Aujourd’hui, le monde de la coiffure évolue et si vous ne vous mettez pas à niveau vous serez dépassés », a-t-il rappelé hier aux participants lors du lancement officiel de la session. Ceux-ci sont issus de trois différentes associations notamment l’Association des professionnels de la coiffure et de l’esthétique d’Akpakpa (Apcea), l’Association des professionnels de la coiffure et de l’esthétique du douzième arrondissement de Cotonou (Apcedac) et de l’Union nationale des professionnels de la coiffure et de l’esthétique du Bénin (Unpceb).
Responsable technique du centre Modes, le formateur Raphaël Monty précise l’objectif et le contenu de la formation. « Ce renforcement a été initié pour relever le niveau des coiffeurs et coiffeuses de Cotonou et environs. Il s’agira de les sensibiliser sur les risques liés à l’utilisation de certains produits et outils sur les clients. C’est dans ce cadre que nous aborderons des thèmes comme le traitement de cheveux sans occulter l’anatomie de la peau et du cheveu », fait-il savoir.
La formatrice Prisque Padonou Hountondji, secrétaire du Conseil de gestion et présidente de l’Apcea, ajoute : « Au cours de cette session, nous aurons à leur apprendre à réaliser le Curly, le Wave, les coupes dames et hommes, les soins après les coupes et le rasage, les chignons, le nouage des foulards… ».
Convaincu de l’opportunité de la formation, Pascal Todjinou a invité les participants à se laisser former sans complexe, dans l’esprit d’apprendre aujourd’hui pour former demain.
L’Ong Modes œuvre pour le bien-être et le développement humain. Elle a ouvert son centre de formation en coiffure et esthétique depuis 2010. A en croire le président du Conseil de gestion de l’Ong, Patient Dègbo, la présente formation avait déjà été organisée à Hêvié par l’Ong Modes sur financement du Fonds de développement de la formation professionnelle continue et de l’apprentissage (Fodefca).

LIRE AUSSI:  Fête de la Tabaski: Une célébration sous le signe du partage et de la paix à Akpakpa