Dégâts des inondations: Le gouvernement descend à Grand-Popo les bras chargés

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Dégâts des inondations: Le gouvernement descend à Grand-Popo les bras chargés

Vivres pour Grand-Popo

Des vivres et matériels de première nécessité le tout accompagné d’une enveloppe financière ont été remis, hier jeudi 24 juin, aux ménages de Grand-Popo touchés par les récentes inondations. C’est un geste du gouvernement qui y était représenté par la ministre Véronique Tognifodé et ses collègues Alassane Seïdou, ministre de l’Intérieur, et Aurélien Agbénonci en charge des Affaires étrangères.

LIRE AUSSI:  Trois questions au directeur général du Millennium Challenge Corporation


Au nom du gouvernement, les ministres Véronique Tognifodé, Alassane Seïdou et Aurélien Agbénonci ont apporté, hier, une importante assistance matérielle et financière aux populations de Grand-Popo, victimes d’inondations. Composé, entre autres, de sacs de riz, de bidons d’huile végétale, de cartons de savon, de sucre et de pâtes alimentaires ainsi que des lots de bassines en aluminium, de bottes, de gilets de sauvetage et d’une enveloppe financière, le don a été remis aux bénéficiaires à l’hôtel de ville. Et ce, en présence du préfet du Mono, des conseillers communaux avec à leur tête le maire Jocelyn Ahyi et de l’Agence nationale de la protection civile (Anpc) qui fait partie des tout premiers ayant volé au secours des populations en difficulté.
Mais le sens du déplacement de la délégation gouvernementale au chevet des sinistrés doit s’apprécier au-delà de l’assistance matérielle qui fait suite aux diligences ayant permis l’ouverture de l’embouchure d’Avlo pour le retrait progressif des eaux fluviales et lagunaires qui ont envahi les habitations, les exploitations agricoles et plusieurs infrastructures sociocommunautaires. Ce déplacement est l’expression de la compassion du chef de l’Etat et de tous ses ministres face aux dégâts que le débordement des cours d’eau a engendrés. « Nous sommes venus, sur instruction du chef de l’Etat, pour vous témoigner notre solidarité et vous apporter un soulagement moral.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Le Code des marchés publics mis en conformité avec la Constitution

Des solutions définitives envisagées

Vous n’êtes pas seuls », a martelé Véronique Tognifodé, ministre des Affaires sociales et de la Microfinance. A l’en croire, le suivi psychologique des personnes touchées par les inondations tient aussi à cœur au gouvernement. Ce volet, indique la ministre, est confié au directeur départemental en charge des Affaires sociales et son collaborateur, chef du Centre de promotion sociale de Grand-Popo. Egalement, ce fut l’occasion pour les ministres d’en appeler à la vigilance des ménages par rapport aux mesures de prévention contre les maladies infectieuses notamment le paludisme. « Nous ne sommes qu’au début de la saison des pluies. Le pic est peut-être ultérieur », prévient la délégation pour insister qu’il faudrait respecter les recommandations des autorités sanitaires. Et ce, en attendant que le gouvernement, qui se penche sur la situation des inondations cycliques, arrive à bout de ce phénomène. « Le gouvernement prendra toutes les décisions qui s’imposent en vue d’une solution définitive », insistent le ministre de l’Intérieur, Alassane Seïdou et son collègue en charge des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci, natif de Grand-Popo. Ce dernier sensibilise, quant à lui, le conseil communal et les citoyens à contribuer aux solutions en faisant preuve d’imagination afin que les inondations deviennent un facteur de prospérité. La délocalisation des communautés très vulnérables et le changement du type d’habitat sont quelques-unes des pistes de solutions locales qu’il a laissées à l’appréciation des uns et des autres. Deux mille sinistrés ont été déjà dénombrés à Grand-Popo.