Dégâts suite à une intempérie à Tchatchou : Une soixantaine de maisons décoiffées

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Region, Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Dégâts suite à une intempérie à Tchatchou : Une soixantaine de maisons décoiffées

Dégâts suite à une intempérie à Tchatchou Une soixantaine de maisons décoiffées

La pluie torrentielle qui s’est abattue, dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 avril dernier, sur la localité de Kinnoukpannou, arrondissement de Tchatchou, commune de Tchaourou, a engendré d’importants dégâts. Outre une soixantaine de maisons décoiffées, plus de huit cent cinquante sans-abris sont à déplorer parmi les populations.

LIRE AUSSI:  Hommage à Toussaint Tchitchi: La communauté universitaire témoigne des valeurs de l’homme

Dans le septentrion, ce n’est pas encore la saison des pluies. Mais cela n’empêche pas la survenue de quelques rares averses comme celle qui s’est abattue, dans la nuit du mardi 5 avril au mercredi 6 avril dernier, sur Kinnoukpannou, arrondissement de Tchatchou, dans la commune de Tchaourou. Supposée annoncer la sortie des mangues, elle a plutôt, par sa violence, décoiffé une soixantaine de maisons et fait plus de huit cent cinquante sans-abris dans la localité. Contacté, le chef de l’arrondissement de Tchatchou, Joël Domagui, faisant le bilan des dégâts enregistrés, a rassuré qu’aucune perte en vie humaine n’a été déplorée.
« Alerté par le chef du village, nous avons aussitôt informé le maire et porté à sa connaissance les dégâts constatés, après notre déplacement sur les lieux. Nous avons également saisi l’Agence nationale de la protection civile », a déclaré le chef de l’arrondissement. Au nombre des dégâts occasionnés par cette averse, il cite également quatre poteaux basse tension de la Sbee endommagés.
Au regard de la situation que vivent actuellement ses administrés qui se sont retrouvés sans-abri, il appelle à la solidarité envers eux. Il espère que les bonnes volontés voleront également à leur secours.
Pour le moment, précise le chef de l’arrondissement de Tchatchou, les victimes ont été recueillies par les familles et autres voisins que la fameuse pluie a épargnés. C’est une fâcheuse situation que vivent ces victimes. Pour la plupart de religion musulmane, elles observent le carême du ramadan depuis quelques jours?

LIRE AUSSI:  Christophe Gandonou, 1er adjoint au maire d’Akpro-Missérété : « Les mairies ne perdent rien avec la digitalisation des actes »