Délibération de la Cour Suprême à la suite d’auditions: Les conseils de Natitingou, Cobly, Pehunco et Kérou installés au tribunal

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Délibération de la Cour Suprême à la suite d’auditions: Les conseils de Natitingou, Cobly, Pehunco et Kérou installés au tribunal


A la suite de l’audition tenue hier lundi 17 août à la Cour suprême à Porto-Novo, les conseils communaux de Natitingou, de Cobly, Ouassa-Pehunco et de Kérou seront installés vendredi 21 août prochain au Tribunal de première instance de Natitingou. Ainsi en ont décidé les juges de la Chambre administrative de la Cour suprême.

LIRE AUSSI:  Transmission du projet de loi réprimant les infractions basées sur le genre au Parlement : la fin des violences à l'égard de la femme

Les quatre Conseils communaux de l’Atacora-Donga non encore installés, à savoir ceux de Natitingou, de Cobly, de Ouassa-Pehunco et de Kérou se sont retrouvés devant les juges de la Chambre administrative de la Cour Suprême avec le préfet desdits départements. Suite, en effet, à la non installation de ces conseils communaux par l’autorité de tutelle et aux diverses saisines dont elle a fait l’objet et au regard de ses prérogatives de juge du contentieux électoral, la Cour suprême a décidé d’auditionner les différentes parties dont les comportements n’ont guère favorisé l’installation desdits conseils. Hier donc, leurs différents conseillers communaux élus ont été écoutés. De même que le préfet des départements de l’Atacora-Donga qui avait décidé de s’en remettre à l’exercice de la Cour suprême, après avoir jugé que les conditions n’étaient point propices à ces installations vu que divers incidents de violences ont marqué par endroits les tentatives de la tutelle.

Après de longues heures d’audition des différentes parties, la Cour suprême a fait l’heureux constat que toutes les conditions sont bel et bien réunies pour l’installation de ces conseils communaux. Si ce n’est des manœuvres politiciennes pour remettre en cause l’ordre normal des choses. Les juges ordonneront sans surprise que tous les conseils communaux soient installés le vendredi 21 août prochain au Tribunal de première instance de Natitingou. Un ouf de soulagement pour plusieurs conseillers communaux qui ont tôt dénoncé ce micmac entretenu au gré d’intérêts partisans.

LIRE AUSSI:  Gestion foncière et domaniale: L’Andf présente les résultats des réformes du gouvernement