Délivrance des pièces d’identité nationales: Des dispositions urgentes pour soulager les Béninois de l’extérieur

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Délivrance des pièces d’identité nationales: Des dispositions urgentes pour soulager les Béninois de l’extérieur


Fin de calvaire pour les Béninois de l’extérieur en difficulté de renouvellement de leurs pièces d’identité, notamment le passeport. Le gouvernement vient de décider de l’envoi de missions dans les pays concernés pour satisfaire leurs demandes.

LIRE AUSSI:  Classé 78e par Transparency International: Un bond encourageant pour le Bénin

Le gouvernement déploie dans les prochains jours, des missions conjointes d’agents consulaires et du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique dans plusieurs pays pour aider les Béninois de l’extérieur en difficulté de renouvellement de leurs pièces d’identité, à se faire enregistrer en vue de l’établissement desdites pièces. Le Conseil des ministres du mercredi 1er juin s’est penché sur cette préoccupation et l’annonce de cette nouvelle qui devrait apaiser les inquiétudes de la diaspora béninoise a été faite par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci. Dans une déclaration faite aux médias mercredi 1er juin, le patron de la diplomatie béninoise s’est réjoui de cette option prise par le gouvernement. En effet, depuis le 1er janvier dernier, la réception de tout dossier de renouvellement de passeport ordinaire au profit des Béninois de l’extérieur a été suspendue. Une mesure justifiée par l’obligation pour le Bénin, de se conformer aux normes de l’Organisation de l’Aviation civile internationale (Oaci) en matière de document de voyage sécurisés.

«Nos compatriotes ont raison de s’inquiéter du fait du retard que nous mettons à leur établir des pièces d’identité sécurisées et des passeports biométriques. Cette question a été prise au sérieux par le gouvernement qui a décidé de l’envoi de missions … aux fins d’établir ces passeports biométriques qui vont permettre aux compatriotes de sortir de la clandestinité ou de l’illégalité dans laquelle cette situation les plonge depuis quelques mois», a expliqué le ministre des Affaires étrangères. Selon lui, il s’agit d’une mesure diligente et les missions concernées se rendront dans les pays à forte concentration de Béninois résidents. Des instructions ont été données dans ce sens par le chef de l’Etat, assure-t-il. Les personnes affectées à cette mission travailleront en dehors des heures de travail et même les week-end pour «ne pas interférer négativement sur la disponibilité» des Béninois demandeurs de pièces d’identité dans leur pays de résidence.
En plus de mettre les Béninois de la diaspora en règle et à l’abri d’éventuelles représailles dues à l’indisponibilité de pièces d’identité valides, ces mesures prises par le gouvernement, analyse le ministre Aurélien Agbénonci, permettront de sécuriser le passeport béninois. Il est arrivé, fait-il observer, à «des services de police internationaux d’arrêter des personnes qui circulaient avec des passeports dits béninois alors qu’il n’étaient pas Béninois ». Face à de telles situations et eu égard à la montée du terrorisme et de toutes formes de délinquance, l’Oaci a amené ses Etats membres «à prendre des dispositions pour l’établissement de pièces d’identité sécurisées qui tiennent compte de la biométrie, où l’on prend les empreintes photo avec des paramètres techniques qui limitent totalement la fraude », poursuit le ministre des Affaires étrangères. Mais depuis le 31 décembre 2015, le moratoire accordé au Bénin à cet effet a pris fin. Les «mesures très limitées accordées» à certains Béninois de la diaspora sur son instruction ont aussi perdu leur effet. Ce qui oblige donc le Bénin, insiste le ministre Aurélien Agbénonci, à agir avec diligence pour la protection de ses citoyens.

LIRE AUSSI:  Classé 78e par Transparency International: Un bond encourageant pour le Bénin

D’autres mesures attenantes prises par le Conseil des ministres

Le Conseil des ministres du mercredi 1er juin qui s’est penché sur la situation des Béninois de l’extérieur, relativement à la délivrance de leurs pièces d’identité a également pris une série de mesures dont la finalité est de conformer le pays aux exigences de l’Oaci.
La première concerne la création d’un service national de gestion de la certification de signature d’authenticité des documents biométriques et de la clé publique pays de l’Oaci. La seconde, telle que présentée par le ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence de la République, Pascal Irénée Koupaki au cours de son point de presse propose que le service national ainsi créé soit directement rattaché à la présidence de la République. Tertio, les membres du gouvernement ont réaffirmé « la compétence exclusive du ministère des Affaires étrangères dans la délivrance des passeports diplomatiques et de service ». Puis, le Conseil a décidé de faire installer des équipements nécessaires dans les ambassades et consulats pour saisir les données biométriques nécessaires à l’établissement de passeports biométriques à Cotonou et de les retourner par valise diplomatique aux demandeurs. Aussi, la fabrication des carnets de passeports se fera-t-elle désormais au Bénin. JFM

LIRE AUSSI:  Commission budgétaire du Parlement: Plus de 476 milliards F Cfa pour le social et les grands chantiers