Démarrage des opérations du Ravip: Le point des activités menées par les acteurs impliqués

Par Bruno SEWADE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Démarrage des opérations du Ravip: Le point des activités menées par les acteurs impliqués


Les deux structures d’opérationnalisation du Recensement initial administratif à vocation d’identification de la population (Ravip), à savoir le Comité technique de pilotage et l’Agence nationale de traitement ont fait le point des activités menées dans le cadre de cette opération qui démarre le 1er novembre prochain. C’était au cours d’un point de presse fait, ce mercredi 18 octobre à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Théophile Yarou à propos du parti La Nouvelle Alliance : « Nous n’avons aucune aversion vis-à-vis du pouvoir, ni de l’opposition »

Obtention de différentes autorisations auprès de la Commission nationale de l’informatique et de liberté (Cnil) ; des tablettes acquises et câblées prêtes à être déployées sur le terrain ; capitalisation des opérations de recensement antérieures pour implémentation dans les tablettes ; validation de la méthodologie de collecte des données sur le terrain avec l’opérateur technologique, etc. Ce sont-là quelques-unes des activités qui ont été déjà menées par le Comité technique de pilotage et de l’Agence nationale de traitement (Ant) dans le cadre de l’opération du Recensement initial administratif à vocation d’identification de la population (Ravip). Ce point a été fait, ce mercredi 18 octobre, par le coordonnateur de l’opération, Jean-Claude Ahouanvoébla, régisseur général de l’Ant au cours du point de presse.
Au plan technique, le coordonnateur explique qu’il y a déjà l’élaboration du référentiel des sites de recensement. A cet effet, dans les 546 arrondissements du pays, 2062 zones ont été retenues pour accueillir les 1500 kits qui ont été préparés pour être déployés sur le terrain. Aussi, dans le cadre desdites opérations, des travaux de codification et d’homologation des unités administratives et transmission de la base de données y relatives à l’opérateur technologique ont-ils été déjà réalisés.
Sur le plan de la communication institutionnelle, le président du Comité technique de pilotage Jean Aholou a fait savoir que des séances de sensibilisation ont démarré depuis septembre dernier. C’est ainsi que toutes les Conférences administratives départementales ont été imprégnés des opérations de même que les Conseils communaux et municipaux. Des imprégnateurs des Conseils communaux ont été aussi formés sans oublier les rencontres avec des structures et organisations non gouvernementales?

LIRE AUSSI:  Etat de la commune de Kétou:Le diagnostic sans appel du maire Lucie Sessinou