Dématérialisation de l’état civil: Le gouvernement met le cap sur la phase décisive

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Dématérialisation de l’état civil: Le gouvernement met le cap sur la phase décisive


Engagé dans la dématérialisation de l’état civil, le gouvernement a donné son accord, mercredi 26 février dernier, pour la mise en place d’un système national intégré et sécurisé de gestion de l’état civil. Il s’agira d’utiliser lors de cette étape décisive, la base de données normatives et biométriques issues des opérations de reconstitution d’actes de naissance ou souches effectuées à la suite du Ravip.

LIRE AUSSI:  Présumée persécution des Béninois au Togo: Une délégation du ministère des Affaires étrangères à Lomé

La dématérialisation de l’état civil sera effective dans les tout prochains jours. La base de données normatives et biométriques issues des différentes opérations de reconstitution d’actes de naissance ou souches effectuées à la suite du Ravip servira à mettre en place un système national intégré et sécurisé de gestion de l’état civil.
Cette décision a été prise par le gouvernement du président Patrice Talon, mercredi 26 février dernier en Conseil des ministres. D’après un compte rendu d’étape de la mise en œuvre de la dématérialisation des actes d’état civil, 14 336 243 actes d’état civil dont 13 808 367 actes de naissance, 309 028 actes de décès et 218 848 actes de mariage ont été numérisés. Dans le but d’assurer la pérennisation des acquis des différentes phases devant aboutir à la dématérialisation, le gouvernement s’engage à poursuivre avec le traitement, l’indexation, la vidéo-montage et le formatage pour affiner les données en nettoyant les éventuels doublons. C’est une avancée majeure lorsqu’on connaît l’ampleur des problèmes liés à l’état civil au Bénin. Ainsi, le Bénin tend vers la mise en place du fichier central de l’état civil pour lequel la dématérialisation des actes est une condition indispensable.
Rappelons que le gouvernement, dans sa marche vers la dématérialisation de l’état civil, avait autorisé en juillet dernier l’enregistrement dérogatoire à l’état civil afin de doter d’actes de naissance tous les Béninois enregistrés sur témoignage et les personnes disposant d’actes de naissance dont les souches sont détruites ou égarées à travers le Projet de reconstitution des actes de naissance sans souche.

LIRE AUSSI:  Du primaire et du secondaire: Une délégation gouvernementale rencontre les syndicalistes demain