Denrées alimentaires: La tendance baissière des prix de produits maintenue

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Denrées alimentaires: La tendance baissière des prix de produits maintenue

Denrée alimentaires

L’Insae a affiché, lundi 9 août dernier, l’évolution hebdomadaire des prix des produits de grande consommation et leurs variations dans certaines principales villes, notamment au cours de la semaine du 26 juillet au 1er août 2021. On y remarque de façon générale un maintien de la tendance baissière malgré les spéculations.

LIRE AUSSI:  Conférence régionale de Dakar sur l’inclusion financière: La BCEAO et le FMI font cause commune


De mieux en mieux sur le marché béninois. Au cours de la semaine du 26 juillet au 1er août 2021, les prix du maïs séché en grains ont connu une baisse dans toutes les villes sauf dans la ville de Parakou, où les prix du produit sont en hausse. Les prix du sorgho sont en hausse dans les villes de Cotonou, Natitingou, Bohicon et Lokossa alors qu’à Porto-Novo, les prix du produit affichent une baisse. Mais sur les marchés de la ville de Parakou, les prix sont restés stables.
Les prix du gari ont connu une baisse au cours de la semaine dans les villes de Cotonou, Porto-Novo, Bohicon et Lokossa, tandis que dans les villes de Parakou et Natitingou, les prix du produit sont en hausse. Les prix du haricot ont enregistré une baisse dans les villes de Cotonou, Natitingou, Bohicon et Lokossa, alors que les prix du produit ont augmenté à Porto-Novo et Parakou. Les prix de la tomate ont continué leur tendance baissière dans les villes de Cotonou, Porto-Novo, Parakou et Lokossa, tandis que les prix du produit ont cru dans les villes de Natitingou et de Bohicon. La baisse des prix de la denrée s’explique par l’abondance du produit sur le marché. Cette abondance est liée à la disponibilité des nouvelles récoltes, alors que la hausse se justifie par la rareté de la denrée sur les marchés. Les prix de l’oignon continuent d’augmenter dans les villes de Cotonou, Porto-Novo, Parakou et Bohicon, alors qu’à Natitingou et à Lokossa, les prix de la denrée sont en baisse.
La hausse des prix de l’oignon est liée à la fin de la saison de la variété venant particulièrement de Malanville et de Karimama. Les prix du piment frais ont encore affiché dans la semaine sous revue, une baisse dans tous les marchés visités. La baisse des prix de la denrée s’explique par la présence de la nouvelle récolte dans les marchés.

LIRE AUSSI:  Serge Ekué: Un fin connaisseur des marchés financiers et de capitaux