Dépistage de la Covid-19 pour les non-voyageurs: Le test reste gratuit, voici ce qui change

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Dépistage de la Covid-19 pour les non-voyageurs: Le test reste gratuit, voici ce qui change

Covid test

La flambée des cas de Covid-19 occasionne un regain de test Pcr dans les centres de santé au Bénin. Mais le principe a changé depuis trois mois : Bien que gratuit, le test n’est plus systématique.

LIRE AUSSI:  Arnaud Gbétchédji à propos de la sûreté radiologique : « Les rayonnements ionisants donnent des maladies comme le cancer »

La donne a changé depuis un trimestre. Le dépistage n’est plus systématique. Il est subordonné à une consultation médicale. Cependant, venue solliciter un test de dépistage ce lundi au Centre de santé de Gbégamey à Cotonou, C.G, la trentaine, ne l’aura su qu’une fois sur place. « Je ressens des symptômes, notamment la fièvre. A mon arrivée, on m’a dit d’aller à la caisse pour payer les frais de consultation qui s’élèvent à 2.000 Fcfa d’abord. C’est ce que je viens de faire. J’attends de rencontrer le médecin », confie-t-elle. Et elle n’est pas la seule à faire face à cette exigence. Plusieurs personnes y ont été confrontées en l’espace de quelques heures. Le personnel de santé s’évertue chaque fois à expliquer la procédure. Elle est d’ailleurs la même dans les autres formations sanitaires de la capitale économique du Bénin. « Comme c’est moi-même qui suis allée là-bas directement solliciter le test, ils ont demandé que je paye 1100 Fcfa pour la consultation et l’achat de carnet. C’est après cela qu’ils ont fait les prélèvements », témoigne A. S. qui est allée solliciter à Fidjrossè la confirmation des symptômes qu’elle dit ressentir.

LIRE AUSSI:  Marathon de Porto-Novo: La 4e édition annoncée pour le 8 août prochain

Le test n’est pas payant

Cette donne semble surprendre beaucoup d’usagers. Certains n’hésitent pas à remettre en cause le principe de gratuité des dépistages. « C’est faux. Le dépistage n’a jamais été payant », retorque Dr Samuel Guido, médecin au centre de santé de Godomey. A l’en croire, c’est juste la procédure qui a été modifiée. « Au début de la pandémie, des centres de dépistages avaient été créés dans quelques maisons de jeunes pour la plupart. Avec l’évolution, ces sites ont été fermés et les patients orientés vers les centres de santé. Il y a eu ensuite une note du ministère qui a institué le dépistage sur prescription médicale. Il faut vous faire consulter par un médecin qui va juger de l’opportunité du test. Le patient paye les frais ordinaires de consultation exigés dans le centre de santé. Chez nous, c’est 1200 Fcfa la consultation d’un médecin », clarifie-t-il.

Une décision de l’autorité

La confusion est telle que dans ce centre de santé de l’arrondissement le plus grand du Bénin, des affiches ont été collées pour faire comprendre aux usagers que la donne a changé. « Le dépistage volontaire de Covid-19 ne se fait pas ici. Seuls nos patients présentant les symptômes de Covid seront dépistés », lit-on sur l’affiche.
Pourtant, la mesure remonte à mai 2021. Les acteurs de la pyramide sanitaire en ont été informés par la note de service N° 0471-2021/Ms/ Dc/ Sgm/Dnsp/Sp en date du 11 mai 2021. Elle s’inscrit dans le cadre du processus d’intégration de la gestion de la pandémie de Covid-19 au dispositif sanitaire existant. C’est à ce titre que les tests Pcr ont été intégrés au paquet d’activités des formations sanitaires publiques et privées. Ainsi, la réalisation du test n’est plus laissée au choix du citoyen.
A l’usager, il est réclamé dès lors une ordonnance médicale. « La nouvelle stratégie de la riposte n’indique plus un dépistage systématique. Le dépistage est réservé au patient présentant un signe. Pour cela, il doit bénéficier d’une consultation. Le test est gratuit. Mais pour avoir la demande, il faut payer les frais de consultation qui varient en fonction de la structure qui le reçoit », explique Dr Ange Dodji Dossou, Directeur national de la médecine hospitalière (Dnmh).
En revanche, la forte sollicitation des tests dans les formations sanitaires est aussi un indicateur. Le mal progresse, il gagne du terrain au fil des jours. A la date du 19 août 2021, le tableau de bord indique 125 décès, plus de 3000 cas actifs pour un total de 12 021 cas confirmés.

LIRE AUSSI:  Dépistage gratuit du diabète dans les marchés: Pour une prise en charge adéquate de la maladie