Dernier jour de la campagne électorale dans le Borgou: A N’dali, les candidats vont à la rencontre des électeurs dans les champs

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Dernier jour de la campagne électorale dans le Borgou: A N’dali, les candidats vont à la rencontre des électeurs dans les champs


Contrairement à leurs pairs des autres communes du Borgou, des candidats en lice pour les municipales et communales du dimanche 17 mai prochain ont attendu le dernier jour de la campagne électorale pour sortir le grand jeu. Conséquence, cette dernière journée du vendredi 15 mai s’est voulue particulièrement mouvementée dans la commune.

LIRE AUSSI:  Economie numérique pour le développement local: Autant d’avancées réalisées que d’opportunités en perspective

De Ouénou à Sirarou en passant par Gbégourou et le centre-ville, N’dali a connu une animation toute particulière tout au long de la journée de ce vendredi. Les candidats de deux listes en lice pour le vote du dimanche ont particulièrement fait parler d’eux à travers des animations et autres meetings. L’occasion toute trouvée pour vanter les aptitudes de leurs candidats et leurs ambitions pour le développement de N’dali, une fois qu’ils seront portés au niveau du Conseil communal.

A Ouénou, la fluidité du trafic sur la Route nationale inter-Etats 2 (Rnie2) a permis aux militants d’un des partis en lice d’assurer une longue caravane de motos et de voitures klaxonnant à tout vent. Numéros acrobatiques, cris de ralliement, slogans, pas de danse… Rien n’était de trop pour réveiller dans le subconscient des électeurs, le souvenir du parti et les inviter à lui apporter un soutien massif. Dans le centre de la ville, véhicules de luxe aux couleurs du parti, voitures bâchés dédiées à la sonorisation ont animé avec des arrêts momentanés soit pour échanger avec des électeurs, soit pour la distribution des effigies du parti. Non loin de là, les candidats d’une autre liste, affiches en main ont de leur côté mis le paquet.

LIRE AUSSI:  Financement des projets de développement: Le portefeuille de la Banque mondiale au Bénin s’agrandit

Mais cette ultime journée de campagne a connu bien plus en termes d’effervescence. Faute d’interlocuteurs ou de militants pour leurs discours politiques, les candidats sont allés à la rencontre des électeurs dans leurs champs. Dans la commune de N’dali et dans bien d’autres au Nord, le temps est à la récolte et à la vente des mangues. Activité économique étant plus intéressante que les discours politiques, les populations sont occupées sous les manguiers soit pour amasser leurs fruits dans les paniers, soit pour les disposer au bord de la voie à la vue de potentiels acheteurs. Et c’est là, que certains candidats vont les trouver pour échanger avec eux et les rallier à leur cause, les invitant à opter pour leurs listes.