Dernier vol retour du Hadj 2016: Le gouvernement accueille des pèlerins satisfaits

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Dernier vol retour du Hadj 2016: Le gouvernement accueille des pèlerins satisfaits


Le ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hèhomey, a accueilli, lundi 3 octobre dernier, à l’aéroport international Bernardin cardinal Gantin de Cotonou, les pèlerins qui sont revenus du Hadj 2016. Ce sont des fidèles satisfaits qui ont foulé le sol de leur pays, après avoir accompli ce devoir du bon croyant musulman.

LIRE AUSSI:  Ronald Koeman à la fin du match Barça-Psg: « Je peux te mentir mais quand tu perds 4-1, il y a peu d'options »

«Je suis venu accueillir les pèlerins du dernier vol qui consacre le retour de nos frères qui sont allés en Arabie Saoudite pour le Hadj 2016. Je remercie Dieu que tout se soit bien déroulé de même que toutes les sommités qui ont œuvré pour un bon accomplissement de cette manifestation », a déclaré d’entrée Hervé Hèhomey, ministre des Infrastructures et des Transports, à quelques pas de l’Airbus A 330 de la compagnie Flynas qui venait ainsi de débarquer environ 280 fidèles de retour de La Mecque. Il n’a pas oublié de témoigner sa gratitude aux agents de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac) qui ont également joué une partition appréciable et tous les services impliqués dans cette aventure religieuse qui venait ainsi de prendre fin. Pour lui, à travers leurs prières, les pèlerins ont imploré l’indulgence d’Allah pour la paix et la prospérité sur le Bénin.
Ce que, peut-on dire, confirme Bachirou Gbadamassi, secrétaire général du Conseil national de coordination du Hadj au Bénin visiblement satisfait des conditions d’organisation du voyage en 2016. « On rend grâce à Dieu, car c’est lui qui gère l’aller et le retour », a-t-il déclaré, témoignant sa gratitude au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et à celui de l’Economie et des Finances pour les rôles qu’ils ont joués dans le déplacement en terre sainte de plus de deux mille pèlerins.
« Le voyage s’est bien déroulé ; les bonnes choses rencontrées l’emportent sur les mauvaises ; nous prions le gouvernement afin qu’il fasse des efforts pour améliorer les conditions l’année prochaine », a expliqué Awaou Boussari qui doit rentrer à Kandi dans l’Alibori les prochains jours.
Des propos que renchérit Alimi Soukéré Maroufou interviewé à sa descente. « Nous avons fait un bon pèlerinage ; les autorités saoudiennes ont pris la mesure d’une meilleure organisation du Hadj cette année. », explique-t-il. La particularité, relève-t-il, est que la discipline était au rendez-vous. Ainsi, poursuit-il, il y a eu prise en compte des événements regrettables du passé et des mesures correctives ont été imprimées à l’organisation.
A titre de recommandations, le fidèle suggère qu’il y ait une uniformisation au niveau des tarifs, car justifie-t-il, il a déploré la dichotomie observée dans les prix de voyage où certains auraient payé moins cher et d’autres plus.
Pour mémoire, rappelons que certains pèlerins béninois avaient subi quelques tracasseries lors du départ, des déboires qui ont été relayés à l’époque. Espérons comme l’ont souhaité quelques pèlerins, que les autorités à divers niveaux se donnent la main pour une meilleure organisation du Hadj 2017 pour davantage de bénédictions qui rejailliront sur les fidèles et le pays?

LIRE AUSSI:  Covid-19: Les secteurs d'activités les plus touchés