Derniers hommages au 2e adjoint au maire de Tori-Bossito: Ambroise Sogni salué pour son dévouement

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Derniers hommages au 2e adjoint au maire de Tori-Bossito: Ambroise Sogni salué pour son dévouement


Les hommages de la Nation à la dépouille du disparu Ambroise Sogni

Décédé samedi 8 septembre dernier des suites d’un accident de circulation, le deuxième adjoint au maire de Tori-Bossito Ambroise Sogni a été inhumé, hier jeudi 20 septembre. Avant qu’il soit conduit à sa dernière demeure, le maire de Tori-Bossito, Robert Tolégbon, a organisé en l’honneur du disparu une cérémonie d’hommages dans l’enceinte de l’hôtel de ville.

LIRE AUSSI:  Mamadou Ndiaye, président du Crepmf: « Notre ambition est de vulgariser l’éducation boursière »

« Requiescat in pace (Qu’il repose en paix) ! » ; c’est l’ultime prière adressée par tous, à l’intention du deuxième adjoint au maire de Tori-Bossito, Ambroise Sogni. Décédé le 8 septembre dernier, le souvenir de cet infirmier d’Etat reste vivace dans le cœur de tous ceux qui l’ont connu. A l’occasion de la cérémonie d’hommages à lui rendus, c’est une foule innombrable qui a assiégé l’enceinte de la mairie de Tori-Bossito. Députés, préfet du département de l’Atlantique, autorités administratives, personnalités, élus locaux, religieux et notables, compagnons de groupement et d’association, sympathisants, tous ont salué la mémoire du disparu en présence de ses enfants, ses veuves et de toute sa famille. « Ambroise Sogni fut pour nous un grand homme. Et comme le dit l’adage, un grand homme ne meurt jamais. Il nous reste de lui le souvenir de ses qualités et de ses vertus », a laissé entendre le président de l’amicale « Espoir », groupement dont le disparu était membre. Les oraisons successives du président du Cadre de concertation des jeunes, du président de l’Association de développement de la commune de Tori-Bossito, du représentant de la promotion 1992 d’infirmiers d’État…, ont peint un bâtisseur, un conseiller, un homme au service du développement… C’est bien ce que représente Ambroise Sogni pour ses proches. Compagnon de lutte de l’illustre disparu, l’ancien ministre Alexandre Hountondji le confirme. Il ajoute : « C’est un collègue, un collaborateur, un frère. Je garde de lui deux choses : il sait dire Non quand il le faut et il sait également être le premier quand il faut agir ».

LIRE AUSSI:  Négociations centrales/gouvernement : La Cstb et l’Unstb demandent le décalage de la session

S’exprimant au nom des agents communaux, le secrétaire général de la mairie de Tori-Bossito, Oscar Hountondji, a fait l’éventail des multiples qualités du disparu. Fair-play, rigueur dans le travail, responsabilité, sens du travail bien fait, humilité, générosité… ne suffisent pas à le décrire. « Ambroise Bernard Sogni irradiait de par sa présence les êtres qui avaient la chance de le côtoyer. Il apportait la joie et savait chasser la tension au cours des sessions », a-t-il témoigné. C’est avec une voix haletante que le maire de la commune de Tori-Bossito, Robert Tolégbon, a adressé ses derniers mots à celui qui, en août 2009, n’était que son challenger mais qui, les jours suivants, est devenu son ami, son frère de lutte. Exprimant les condoléances de la nation aux enfants, veuves et proches du disparu, le préfet du département de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia, a salué la mémoire de celui qu’il appelle un valeureux conseiller, un digne fils du département de l’Atlantique.
Au nom de la famille éplorée, le grand frère du disparu, Charles Sogni, a remercié toutes les personnes venues témoigner leur sympathie à Ambroise Sogni. « Je vous demande de combler le vide que Ambroise a laissé », leur a-t-il adressé, faisant ainsi référence aux enfants et veuves. Au terme des oraisons funèbres, la voix de Kévin Sogni, fils du disparu, sera la dernière à s’élever, en présence de sa dépouille.