Descente de l’Up dans l’Alibori et le Borgou: La tenue du premier congrès ordinaire en ligne de mire

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Descente de l’Up dans l’Alibori et le Borgou: La tenue du premier congrès ordinaire en ligne de mire

La rencontre entre les responsables de l'UP

Les responsables de l’Union progressiste étaient, le week-end dernier, dans l’Alibori et le Borgou. C’est dans le cadre d’une tournée nationale qu’ils ont entreprise depuis quelques jours, en vue des préparatifs du prochain congrès de leur parti.

LIRE AUSSI:  Universités publiques : Liste complète des nouveaux recteurs, doyens et directeurs nommés

Après Kandi, dans le département de l’Alibori où ils étaient, samedi 2 octobre dernier, le président de l’Union progressiste, Bruno Amoussou et les membres de sa délégation ont mis le cap sur Parakou, chef-lieu du Borgou. Leur descente sur le terrain qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée nationale vise à raffermir les bases du parti puis à préparer son premier congrès.
A chaque étape, la délégation a rencontré ses militants dans ces deux départements. L’occasion a permis au président Bruno Amoussou de réaffirmer le respect des principes démocratiques qui a toujours caractérisé les prises de décisions au sein du parti. Il a ensuite exhorté les élus et militants à la base à se laisser guider, au cours de leur premier congrès ordinaire, par ce même esprit démocratique.
Que ce soit à Kandi ou Parakou, l’objectif de cette rencontre avec les militants, selon le président, est de voir comment est-ce qu’ils pourront réfléchir ensemble sur le devenir de leur parti. Ils vont également prendre un certain nombre de mesures pour préparer leur congrès qui est en vue.
« L’axe principal que nous avons choisi et qui explique notre présence ici, c’est de tout faire pour démontrer qu’au sein de notre parti, nous allons nous comporter en démocrates. Et que nous allons montrer par le processus qui conduit au congrès, qu’il est possible au sein d’un parti, de développer une démocratie interne et active », a indiqué le président de l’Up. A Kandi et à Parakou où ils étaient respectivement conviés, les militants venus des six communes de l’Alibori et des huit du Borgou ont réaffirmé leur adhésion aux idéaux de leur parti, puis leur mobilisation pour la réussite des assises en vue.
Le président Bruno Amoussou avait à ses côtés des membres du bureau politique comme Antoine Idji Kolawolé, Aké Natondé, Issa Salifou, Séidou Alassane, Christelle Houndonougbo, Sèdami Médegan Fagla et bien d’autres leaders du parti dans les départements de l’Alibori et du Borgou.
Les enjeux du parti, ainsi que le point du retrait des cartes de membres font également partie des questions qui ont été abordées. Les participants ont, par ailleurs, eu droit à la parole. C’est pour exprimer leurs préoccupations sur la vie de leur formation politique et avoir des éclaircissements sur tous les points d’ombre.

LIRE AUSSI:  Examen du BEPC 2018: Près de 17 000 candidats au charbon dans le Borgou