Descente des secrétaires généraux des Confédérations syndicales au COS-LEPI: S’informer sur l’évolution des travaux d’actualisation

Par zounars,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Descente des secrétaires généraux des Confédérations syndicales au COS-LEPI: S’informer sur l’évolution des travaux d’actualisation


Prévu pour être déposé le 15 décembre prochain, la Liste électorale permanente informatisée (LEPI) subit depuis quelques semaines un toilettage. C’est dans ce cadre que des responsables de Confédérations syndicales ont effectué hier, jeudi 8 octobre, une descente au siège du COS-LEPI, pour mieux s’enquérir de l’évolution du travail d’actualisation.

LIRE AUSSI:  Paix et cohésion nationale:Les recommandations des évêques

Pour se renseigner sur l’évolution des travaux d’actualisation de la LEPI qui ont démarré depuis le 1er octobre dernier, une délégation de cinq Confédérations syndicales s’est rendue au siège du COS-LEPI hier jeudi 8 octobre, à Cotonou. A leur arrivée, ils ont eu une séance d’échanges avec les membres du COS-LEPI. Au terme de leurs discussions qui se sont déroulées à huis-clos, les secrétaires généraux des Confédérations syndicales ont expliqué à la presse le motif de leur descente.

Pour Pascal Todjinou, secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs du Bénin (CGTB), cette démarche vise à exhorter les responsables du COS-LEPI à prendre en compte les oubliés des élections dernières, et ce, conformément à l’une des décisions de la Cour constitutionnelle qui exige de les intégrer dans la base des données électorales. Il s’est dit satisfait des échanges, au regard des explications à eux apportées par le président du COS/LEPI, Augustin Ahouanvoébla et les autres membres de la structure.
Dieudonné Lokossou, secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-Bénin) a, quant à lui, estimé que la démarche d’hier leur a permis de mieux s’imprégner sur les missions du COS-LEPI. Ces propos ont été soutenus par Noël Chadaré, secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin) et Christophe Dovonon, secrétaire général de la Centrale des syndicats du secteur privé et informel du Bénin (CSSPIB).
Selon le président du COS-LEPI, Augustin Ahouanvoébla, le travail qui est en train d’être fait, est impartial et prendra en compte les oubliés. Aussi a-t-il signalé que la liste qui sera transmise le 15 décembre prochain, sera une liste consensuelle, car dit-il, une bonne élection électorale nécessite indiscutablement un bon fichier électoral. Il s‘est dit prêt à tout apport susceptible de rendre transparent, plus dynamique et plus crédible le travail d’actualisation. Augustin Ahouanvoébla a réitéré la transmission de la liste le 15 décembre prochain tel que prévu dans le chronogramme au regard de l’évolution des travaux.
Les secrétaires généraux des Confédérations syndicales ont également profité de l’occasion pour se prononcer sur la nouvelle carte d’électeur à confectionner. Pour eux, le spécimen de la nouvelle carte d’électeur est plus moderne. Tout détenteur de cette nouvelle carte d’électeur peut s’en servir en lieu et place de la carte d’identité nationale. Ceci va permettre de réduire considérablement les fraudes pendant la période électorale. Il facilitera et réduira considérablement le délai de la proclamation des résultats. Pour finir, ils ont rassuré que des descentes se feront dans les jours à venir, au niveau des autres structures impliquées dans l’organisation de l’élection présidentielle.

LIRE AUSSI:  Distribution des cartes d’électeurs à Natitingou: Timide sortie à Perma, Pouya et dans le 2e arrondissement