Descente du COS-LEPI à Abomey-Calavi et à Sô-Ava: Les omis des dernières élections bientôt rétablis

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Descente du COS-LEPI à Abomey-Calavi et à Sô-Ava: Les omis des dernières élections bientôt rétablis


Une délégation du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS-LEPI), conduite par son président Augustin Ahouanvoébla, a effectué une descente hier, lundi 5 octobre, à la mairie d’Abomey-Calavi et à celle de Sô-Ava. Objectif : informer les maires desdites localités et leurs administrés du démarrage samedi prochain du recensement et de l’enrôlement biométrique des citoyens ayant fait des réclamations devant la Cour constitutionnelle et les rétablis dans leurs droits.

LIRE AUSSI:  Réalisation du fichier électoral :Les postes de réclamation de la LEIP introuvables à Porto-Novo

L’injustice causée par les machines à certains citoyens lors des dernières élections est en train d’être conjuguée au passé. C’est dans ce cadre que le Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS-LEPI), était en déplacement hier à la mairie d’Abomey-Calavi et de Sô-Ava. La visite de la délégation conduite par le président Augustin Ahouanvoébla s’inscrit dans le cadre du recensement et de l’enregistrement desdits citoyens de la 6è circonscription électorale, notamment Glo-Djigbé et Sô-Ava précisément à Agonmè Komey. Il était question pour la délégation, d’informer les élus locaux desdites localités de la descente prochaine du COS-LEPI sur le terrain dans le cadre de la prise en compte de ces citoyens laissés pour compte et que la Cour constitutionnelle a rétabli dans leurs droits.
Le travail d’actualisation et la mise à jour du fichier électoral n’est pas une opération d’envergure nationale et ne prend pas en compte tous les citoyens. Il ne consiste donc pas à la reprise de toute la liste électorale. Dans la commune d’Abomey-Calavi, ils sont 1 300 citoyens concernés par l’opération et six cent dix (610) à Sô-Ava. C’est dire que sur mille personnes, à peine cinq sont concernés.
Le président du COS-LEPI invite les populations à faciliter la tâche aux agents de terrain. «Nous ne demandons pas à toutes les populations de se ruer vers les listes d’affichage», indique-t-il.
Augustin Ahouanvoébla nuance que les citoyens qui précédemment n’avaient suivi aucune étape de la LEPI, ne seront pas pris en compte. «Il est inutile à ceux qui n’avaient pas fait cette opération en 2011 et en 2015 de chercher à se rattraper», a-t-il précisé. Par contre le président du COS-LEPI souligne que des réclamations directes pourraient être faites à l’organe d’actualisation qui appréciera en son temps si elles sont fondées et si les personnes concernées disposent de leurs récépissés.

LIRE AUSSI:  Recep Tayyip Erdogan à Patrice Talon: « Je félicite de tout cœur votre Excellence pour votre réélection… »

Trois catégories de citoyens

L’opération en cours concerne trois catégories de citoyens des communes d’Abomey-Calavi et de Sô-Ava. Il y a ceux ayant suivi tout le processus (audit participatif, enregistrement complémentaire…), jusqu’à l’enregistrement biométrique mais qui n’avaient pas pu voter lors des dernières élections parce que n’ayant pas bénéficié des cartes d’électeur. La 2è catégorie concerne les citoyens ayant fait la même démarche mais dont les noms n’ont pas figuré sur la liste lors de l’enregistrement complémentaire. La 3è catégorie de citoyens concerne ceux qui, même n’ayant pas fait l’audit participatif, sont directement concernés par les ratés de l’opération de 2011. Le président du COS-LEPI a expliqué toute la diligence qui est en train d’être mise en place par son organe pour réparer le tort qui leur est fait. L’opération, a-t-il insisté, consiste tout juste en un glissement de noms des personnes qui étaient dans la base de données et qui auront 18ans révolus à la date du 28 février 2016.
Au même moment, détaille-t-il, il s’agira également de rayer de la liste les noms des personnes décédées, en apportant la preuve de leur décès, celles privées du droit civique….
Sur place, les documents d’extrait et les listes des omis ont été remis aux maires d’Abomey-Calavi, Georges Bada et de Sô-Ava, Sergio Hazounmè pour affichage dès ce jour.
Au total, le fichier électoral intègre une base de données de 5 140 000 citoyens de 12 ans et plus qui va servir pour les différentes élections jusqu’en 2021. Mais l’opération en cours, permettra juste d’actualiser les données de ceux dont les noms, professions ou autres données importantes, avaient été mal écrits sur leurs cartes d’électeur.
Les 4/5 des activités retenues dans le cadre de cette opération ont été déjà exécutés, a rassuré le président du COS-LEPI, Augustin Ahouanvoébla.
Le travail de terrain d’actualisation et de la mise à jour du fichier électoral a démarré depuis le 1er octobre dernier et prendra fin le 22 octobre prochain. C’est pour cela qu’il exhorte les populations à la diligence et à la discipline. Au-delà de ce délai, aucune faveur ne sera faite aux populations, a-t-il précisé.
«Pour que les élections continuent de se dérouler dans la paix et la transparence au Bénin, le COS-LEPI a pris la mesure du défi», dira Georges Bada, maire d’Abomey-Calavi qui salue la démarche de l’organe d’actualisation et exhorte aussi les populations à se joindre aux autorités locales en vue de la réussite de l’opération. Même message de son homologue de Sô-Ava, Sergio Hazounmè.