Désignation dans les Parlements régionaux et autres: Les députés jouent toujours les prolongations

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Désignation dans les Parlements régionaux et autres: Les députés jouent toujours les prolongations


Les députés à l’Assemblée nationale n’ont pu travailler hier pour démarrer l’examen des huit dossiers inscrits à l’ordre du jour de la 3e session extraordinaire de l’année 2015. Les travaux ont été une fois encore reportés au mardi 4 août prochain.

LIRE AUSSI:  Législatives du 28 avril prochain: Des syndicalistes invitent les acteurs politiques à un consensus

L’Assemblée nationale ne semble pas être pressée pour opérer la désignation de ses représentants au sein des Parlement régionaux (UEMOA, CEDEAO et Panafricain), de la Haute cour de Justice, du COS-LEPI, de la Commission nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL), de l’Agence nationale de traitement (ANT) des données électorales. La séance plénière programmée hier pour amorcer l’examen de ces dossiers n’a rien donné. Elle a été bredouille tout comme celle du lundi 27 juillet dernier devant connaître de l’ouverture de la 3e session extraordinaire de l’année 2015. La séance plénière a été simplement reportée au mardi 4 août prochain. Ce report n’est pas dû à une question de quorum comme c’était le cas lors de l’ouverture manquée de la session lundi dernier. Même si la mobilisation n’était pas importante hier, puisque certains députés étaient encore sur le terrain par rapport à l’installation des nouveaux conseils communaux suivie de l’élection des maires et de leurs adjoints. Là n’était pas la cause. Car, quel que qu’en soit l’effectif des députés présents hier, la loi autorise l’Assemblée nationale à délibérer après le rendez-vous manqué du lundi dernier. Le président Adrien Houngbédji qui dirigeait les travaux, avait toutes les cartes en main pour conduire la séance plénière jusqu’à terme. Le seul handicap qui a occasionné le report est que les dossiers n’étaient pas prêts. Aucun rapport de commission n’était disponible pour permettre à la plénière de statuer. Face à la situation, le président de l’Assemblée nationale a été obligé d’ajourner les travaux. Mais entre temps, il a promis d’écrire aux présidents des différentes commissions concernées de faire diligence pour apprêter les rapports avant la rencontre du mardi 4 août prochain. Ceci pour permettre à la 7e législature de vider ces dossiers de désignation qui aura trop duré sous elle. Me Adrien Houngbédji tient à ce que tous les dossiers programmés pour le compte de cette session extraordinaire soient traités avant sa clôture le 14 août prochain.

LIRE AUSSI:  Scrutin du 28 juin prochain: La CENA effectue le tirage au sort des listes ce matin

Il faut signaler qu’outre les dossiers de désignation, l’ordre du jour de la présente session extraordinaire comporte aussi plusieurs autres points à examiner tels que le projet de loi portant statut du Barreau béninois et la loi portant statut général de la Fonction publique pour laquelle le chef de l’Etat a demandé une seconde lecture.