Désignation de nouveaux maires: Une nouvelle page s’ouvre à Bohicon

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Désignation de nouveaux maires: Une nouvelle page s’ouvre à Bohicon


Hier lundi 8 juin, le processus de désignation et d’installation des nouveaux maires s’est poursuivi dans le Zou avec les communes de Bohicon et de Ouinhi et dans les Collines avec les communes de Ouèssè, Savè et Dassa. Le cas le plus frappant est celui de la ville de Bohicon où une nouvelle équipe s’installe, remplaçant l’ancienne qui a passé 17 ans à la tête de la ville dite carrefour.

LIRE AUSSI:  Élections communales face au Covid-19: Voter avec prudence et responsabilité

Le périple de la délégation préfectorale a démarré le matin de ce lundi par la mairie de Ouinhi. Le préfet Firmin Kouton et sa suite ont rencontré à nouveau le nouveau conseil communal. Cette fois, il s’agit de dévoiler l’équipe dirigeante désignée par le parti majoritaire pour prendre le commandement à Ouinhi. C’est le parti Bloc républicain(Br) qui est majoritaire ici. Avant de présenter aux conseillers présents l’équipe qu’ont proposée les responsables du parti, le préfet a rappelé les nouvelles dispositions qui indiquent le mode de désignation de l’exécutif communal. Elle est composée de Jonas Houssou, au poste de maire de Ouinhi entouré de Noël Ezin, premier adjoint et de David Ogoubiyi, deuxième adjoint. Il est à noter que sur les 15 conseillers élus de Ouinhi, seulement sept (7) étaient présents à cette cérémonie. Les autres ont brillé par leur absence, manifestant ainsi leur désapprobation.
Après Ouinhi, cap fut mis sur la ville de Bohicon. L’enjeu semble ici de taille et les appétits étaient devenus incontrôlables. Qui d’Armand Gansè et de Me Rufino d’Almeida prendra la tête de cette commune ? C’était la grande question qui suscitait la polémique.
Hier lundi, la tension a considérablement baissé avec le consensus trouvé par les protagonistes. Tous les conseillers ont répondu présents à cette séance. Le préfet Firmin Kouton rappelle à l’occasion les nouvelles dispositions de la loi n° 2020-13 du 04 juin 2020 portant interprétation et complétant la loi N° 2019-43 du 15 novembre 2019 portant Code électoral. Le Br étant majoritaire avec 20 conseillers, propose l’équipe qui doit présider aux destinées de la commune. Il s’agit de Me Rufino Sosthène d’Almeida, maire de la ville de Bohicon, avec pour 1er adjoint, Armand Codja Gansè et 2e adjointe, Elisabeth Agbossaga.
S’adressant aux élus, le nouvel exécutif conduit par Me Rufino d’Almeida a promis de travailler en équipe pour apporter la rupture et le changement à Bohicon où beaucoup reste à faire.
« Désormais, le seul parti qui va exister, c’est le parti pour le développement de Bohicon qui va réunir tous les élus et tous les habitants de la commune pour un développement », a clarifié le nouveau maire de Bohicon.
Né le 26 avril 1967 à Bohicon, le nouveau maire est avocat de profession et actuel directeur de cabinet du ministre Abdoulaye Bio Tchané. Son 1er adjoint,
Armand Gansè, né le 3 avril 1978 à Cotonou est administrateur des affaires et actuel directeur général de la Société de gestion des marchés (Sogema).
La seule dame de l’équipe, née le 15 mars 1970 à Bohicon, est une opératrice économique. Elle fait partie du conseil sortant.
La nouvelle équipe de Bohicon qui tourne définitivement la page Atrokpo est désormais officiellement à la manette.

LIRE AUSSI:  Abus d’autorité et coups mortels: Le policier Rodrigue Ayigo condamné à 7 ans de travaux forcés