Désignation de Patrice Talon à la tête de l’Uemoa « C’est le fruit de ses inlassables efforts…», selon Aurélien Agbénonci

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Désignation de Patrice Talon à la tête de l’Uemoa « C’est le fruit de ses inlassables efforts…», selon Aurélien Agbénonci

Désignation de Patrice Talon à la tête de l’Uemoa « C’est le fruit de ses inlassables efforts…», selon Aurélien AgbénonciAurélien Agbénonci lors du point de presse

Le chef de l’Etat Patrice Talon est le nouveau président de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Aurélien Agbénonci, chef de la diplomatie béninoise, au cours d’un point de presse, samedi 26 mars, a noté que la désignation du chef de l’Etat à la tête de cette institution est le fruit de ses inlassables efforts tant au plan national que régional.

LIRE AUSSI:  Abdoulaye Bio Tchané: « Le Bénin est en chantier dans tous les secteurs »

Patrice Talon est le nouveau président de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Sa désignation à la tête de cette institution est entérinée à l’occasion d’un double sommet tenu à Accra, vendredi 25 mars dernier. « C’est la première fois que le président de la République accepte après plusieurs demandes, de prendre la tête d’une de nos institutions sous-régionales, tant il a toujours souhaité se concentrer sur les priorités nationales et ne faire aucune campagne pour prendre la tête d’une institution sous-régionale. Cette fois-ci, il était important qu’au vu de nos performances et du leadership dont le président ne cesse de faire montre de ne pas refuser ces charges que ses pairs ont décidé de lui confier », affirme, Aurélien Agbénonci. Dans son intervention, le chef de la diplomatie béninoise a rappelé que l’Uemoa est une institution créée depuis 1994 et qui comprend huit pays. Cette institution œuvre pour l’édification en Afrique de l’Ouest d’un espace économique harmonisé et intégré au sein duquel est assurée une totale liberté de circulation des personnes, des capitaux, des services et des facteurs de production. Il note que la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement est l’organe suprême de l’Uemoa et son attribution principale est de définir les grandes orientations de la politique de l’Union. Cette conférence se réunit au moins en session ordinaire une fois par an et peut tenir plusieurs sessions extraordinaires. « Le chef de l’Etat, comme vous le savez, a œuvré activement en faveur de l’intégration régionale et de la gestion de certains dossiers sensibles dont la réforme du F Cfa, le financement de la lutte antiterroriste, la gestion de la dette», ajoute-il pour rappeler les nombreux efforts consentis par le président de la République.

LIRE AUSSI:  Installation des membres du Cne: Patrice Talon annonce la fin des affectations politiques dans le système éducatif

Wadagni, président du Conseil des ministres

Le mandat du chef de l’Etat à la tête de l’institution sera placé sous le signe de réformes, d’une constance dans la recherche de l’efficacité et d’une bonne gouvernance assumée dans un esprit de concertation permanente avec les autres chefs d’Etat. Aurélien Agbénonci l’a martelé au cours de son point de presse. « L’intention de Patrice Talon n’est pas de donner la leçon à qui que ce soit mais de rechercher constamment avec les autres chefs d’Etat, les solutions les plus appropriées pour le progrès dans notre sous-région », souligne-t-il. Il informe que le président de la République a posé une condition avant d’accepter ce mandat. Celle d’aller à une première réforme, c’est-à-dire faire coïncider le pays qui détient la présidence du Conseil des ministres avec le pays qui assure la présidence de la Conférence des chefs d’Etat. « Il était difficile d’avoir un président de l’Uemoa qui soit d’un pays A et un président du Conseil des ministres qui est généralement un ministre des Finances et qui soit d’un pays B ou C. Un président en exercice ne peut pas solliciter systématiquement un ministre qui relève d’un autre chef d’Etat sur les questions de l’Uemoa, tout comme il était difficile pour un ministre d’un pays différent du président de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de pouvoir avoir avec le chef de l’Etat, président de la conférence, ce genre d’interaction nécessaire pour conduire les réformes », explique-t-il. Le président Talon a souhaité que désormais, le président du Conseil des ministres et le président de la Conférence des chefs d’Etat soient du même pays. « Bien naturellement, mon collègue Romuald Wadagni va reprendre la présidence du Conseil des ministres de l’Uemoa pour pouvoir servir efficacement notre Union sous le leadership du président de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement qu’est le président Patrice Talon», annonce-t-il. Tout en souhaitant beaucoup de succès au président Patrice Talon pour ce nouveau mandat, Aurélien Agbénonci annonce qu’un sommet est prévu et sera probablement virtuel le mois prochain pour la prise de charge par le président Patrice Talon et un peu plus tard, se tiendra un sommet en présentiel.