Désignation des représentants du Parlement dans les bureaux de vote:Les députés peinent à accoucher la liste des 26 212 agents électoraux

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Désignation des représentants du Parlement dans les bureaux de vote:Les députés peinent à accoucher la liste des 26 212 agents électoraux


Les députés à l’Assemblée nationale n’arrivent toujours pas à désigner leurs 26 212 représentants au sein des bureaux de vote. Pour la troisième fois consécutive, après la séance plénière d’hier jeudi 19 mars, l’exercice s’est soldée encore par un échec.

LIRE AUSSI:  Ouverture de la 70è Session de l’Assemblée générale des Nations Unies: Ban Ki-Moon appelle les dirigeants à sauver la planète

Après la bataille lors de leur séance plénière du mardi dernier autour de la configuration politique de l’Assemblée nationale, les députés font actuellement face à la réalité. Et cette réalité, c’est parvenir à désigner leurs représentants au sein des bureaux de vote. Ils n’arrivent toujours pas à trouver le bon bout pour désigner enfin les 26 212 agents électoraux qui seront chargés de gérer les élections législatives du 26 avril prochain et les communales et municipales du 31 mai prochain.

Cette désignation est pratiquement un problème pour les députés. Beaucoup parmi eux regrettent déjà d’avoir mis cette corde au cou à travers l’article 76 du Code électoral. Surtout que selon eux, la désignation de ces agents électoraux est sans enjeu. Car, les deux représentants désignés par poste de vote par l’Assemblée nationale ne jouent pas les premiers rôles.
La gestion des bureaux de vote est assurée par le président et deux assesseurs désignés par la Commission électorale nationale autonome (CENA). Ce sont à ces trois agents électoraux que s’ajouteront les deux représentants du Parlement.

LIRE AUSSI:  Projet Assurance pour le renforcement du capital humain: Une mesure pour soulager les démunis

Malheureusement les députés ne trouvent pas encore le bon bout pour accoucher ces 26 212 agents électoraux. La plénière prévue pour hier afin de finaliser cette désignation n’a pas pu s’ouvrir. Les listes des députés ne sont pas disponibles. Ni la Majorité parlementaire forte de 53 députés, ni la Minorité parlementaire n’était prête. Et pourtant les députés ont fait nombreux le déplacement du palais des Gouverneurs. Ils se retrouvaient par petits groupes, certainement pour discuter de cette désignation qui est pratiquement un serpent de mer pour eux aujourd’hui. Mais ils ont intérêt à aller vite. Car, il y a la fermeture de la session extraordinaire attendue pour le mardi 24 mars prochain. Ils doivent faire tout pour adopter la liste unique nominative de leurs représentants dans les bureaux de vote.
Aux dernières nouvelles, il se murmure que les députés se retrouvent lundi 23 mars prochain pour tenter de finir avec ce dossier.

LIRE AUSSI:  Elections consulaires à la Ccib : La Céna lance l’enregistrement des électeurs ce lundi

La 6e législature fait ses adieux le 2 avril prochain

Les députés de la 6è législature ouvrent la première session ordinaire de l’année 2015 le jeudi 2 avril prochain. Ceci conformément à l’article 87 de la Constitution du 11 décembre 1990 qui exige que la première session ordinaire soit convoquée au cours de la première quinzaine du mois d’avril. La date du 2 avril 2015 a été retenue par la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale qui s’est réunie hier au palais des Gouverneurs à Porto-Novo.
La particularité de l’ouverture de cette session ordinaire est qu’elle est la dernière de la 6e législature installée le 15 mai 2011. Les députés viendront pour lancer les travaux de cette session ordinaire et repartiront sur le terrain. Ce n’est pas évident qu’ils étudient un dossier. Les différents points qui seront inscrits à l’ordre jour seront examinés par les députés de la 7e législature qui seront élus au terme des élections législatives du 26 avril prochain.